Le PDG de Nexity plaide pour une politique de relance de l'offre
Le PDG du premier promoteur immobilier de France Nexity, Alain Dinin. - ©

Le PDG de Nexity plaide pour une politique de relance de l'offre

Defawe Philippe |  le 26/07/2007  |  France LogementEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Logement
Entreprises
Valider

Le PDG du premier promoteur immobilier de France Nexity, Alain Dinin, affirme que la baisse des prix de l'immobilier "n'interviendra que si l'offre est supérieure à le demande, ce qui est loin d'être le cas", dans une tribune publiée jeudi 26 juillet par le quotidien "Libération".
"On ne peut attendre indéfiniment un ajustement des prix des logements", écrit-il. "La baisse n'interviendra que si l'offre est supérieure à la demande, ce qui est loin d'être le cas." Et il avertit : "La pénurie de logements va s'aggraver face à une demande de logements croissante".
Alors que le président de la République Nicolas Sarkozy affiche sa volonté d'arriver à "une France de propriétaires", Alain Dinin pose la question : "comment y parvenir ?" Selon lui, quatre chantiers sont à ouvrir "prioritairement".
Le foncier constructible, qu'il qualifie de "matière première" de l'immobilier, lui paraît "insuffisant". Il dénonce "l'absence de moyens de traitement des autorisations de construire" et "la faiblesse des capacités de financement des infrastructures". Il préconise un "meilleur accompagnement de l'Etat pour les collectivités locales dans les défis urbains".
La capacité de production est le deuxième chantier, alors que les carnets de commandes sont "saturés" et que la "main d'oeuvre et l'encadrement" sont confrontés à "une insuffisance croissante".
"Il est illusoire de penser que les entreprises de bâtiment resteront compétitives en matière de prix et de délai", affirme M. Dinin, préconisant une politique de "densification urbaine". D'après lui, "il est plus facile et plus économique d'ajouter un étage plutôt que de construire un deuxième immeuble".
Troisième chantier: la diversité du logement et la mixité sociale qui "passe par la mixité urbaine". "Il faut ouvrir la construction de logements sociaux à l'intervention conjuguée des promoteurs privés", plaide M. Dinin en "exigeant d'eux des engagements clairs et précis sur les prix".
Enfin, concernant les prix, le PDG de Nexity estime que "la réduction des intérêts d'emprunt" annoncée par le gouvernement "n'est pas une fin en soi". Il demande "un effort plus profond, plus complet" et préconise "des mécanismes de dissociation du foncier et du bâti" susceptibles d'accroître la solvabilité des acquéreurs aux revenus modestes.

Lire également
Les actionnaires de Nexity approuvent le rapprochement avec le groupe Caisse d'Epargne

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur