En direct

« Le patrimoine, nous l’aimons, nous l’animons »
Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, le 22 janvier 2019 à l’hôtel de Sully, à Paris (IVe). - © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

« Le patrimoine, nous l’aimons, nous l’animons »

MILENA CHESSA |  le 22/01/2019  |  Centre des monuments nationaux Patrimoine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Centre des monuments nationaux
Culture
Patrimoine
Valider

Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, a présenté quelques-uns des chantiers patrimoniaux 2019, dont la restauration de l’Hôtel de la Marine à Paris, à l’occasion de ses vœux.

« On n’a jamais autant parlé de patrimoine qu’en 2018 », a souligné Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux (CMN), en préambule de ses vœux à la presse organisés le 22 janvier 2019 dans l’hôtel de Sully, à Paris (IVe). Plusieurs événements ont porté le sujet sur le devant de la scène selon lui : le discours prononcé par le président de la République le 31 mai, la mission « Patrimoine en péril » confiée à Stéphane Bern et le loto national organisé pour financer des travaux de restauration.

Les commémorations du centenaire de la guerre de 14-18, tout comme la panthéonisation de Simone et Antoine Veil ont attiré un public nombreux dans les monuments français (+40% au Panthéon en juillet-août 2018 par rapport à la même période en 2017). « Nous avons franchi la barre symbolique des dix millions de visiteurs dans l’ensemble de notre réseau national, se félicite Philippe Bélaval. Le CMN constitue un outil de dynamique économique, sociale et culturelle dans tous les territoires, y compris les plus éloignés des grands centres touristiques. Et il monte en puissance. »

Villas modernes

A Paris, la colonne de Juillet qui surplombe la place de la Bastille devrait rouvrir ses portes cet été, une fois le réaménagement de l’espace public terminé. Sur une autre place parisienne, à la Concorde, l’Hôtel de la Marine poursuit sa restauration. Il faudra attendre le printemps 2020 pour redécouvrir tout l’éclat de cet édifice du XVIIIe siècle. « Les travaux de gros œuvre sont en voie d’achèvement, indique le président du Centre des monuments nationaux. La deuxième phase du chantier portant sur les décors intérieurs sera plus complexe et plus subtile. »

Quid du patrimoine moderne ? « Nous l’aimons, nous l’animons, nous le suivons », répond Philippe Bélaval. Le CMN gère actuellement trois villas d’architectes construites au XXe siècle : la villa Cavrois par Robert Mallet-Stevens à Croix (Nord), la villa E-1027 par Eileen Gray à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) et la villa Savoye par Le Corbusier à Poissy (Yvelines). Cette dernière devrait faire l’objet d’une « communication » au cours de l’été 2019. Un musée accueillant les archives de Le Corbusier est actuellement en projet aux abords du site. « Il pourrait ouvrir autour de 2024-2025 », précise Philippe Bélaval. Mais avant, il y aura eu les vœux 2020, 2021, 2022...

Consulter aussi notre dossier sur le Centre des monuments nationaux en cliquant ici.

Commentaires

« Le patrimoine, nous l’aimons, nous l’animons »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur