En direct

Le parc urbain réunira les deux quartiers de la ville

 Hervé Guénot |  le 31/01/2014  |  Collectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Valider
CARRIÈRES-SOUS-POISSY -

Ilex Paysage & Urbanisme vient de remporter le concours pour la conception du parc urbain du futur écoquartier Carrières-Centralité de Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Le territoire de la commune est scindé en une partie ancienne et une partie des années 1970 selon un axe est/ouest. Et c’est sur l’espace entre ces deux quartiers (10,5 ha) que le parc vient se glisser. « Interface, maillon entre ville ancienne et ville nouvelle, le parc vise à établir une liaison est-ouest et à se connecter, sur un axe nord-sud, au parc du Peuple-de-L’herbe (113 ha) qui, au sud, longe en quart de lune la Seine », explique John Stritt, chef de projet à l’Epamsa, maître d’ouvrage. Coulée verte protégeant la faune et la flore, ce parc urbain intègre fortement une dimension sociale.

Démarrage des travaux en 2015

Son traitement paysager est conçu selon trois strates. D’abord, une grande nappe verte, faite de zones fauchées et de zones sauvages, légèrement modelée, susceptible d’absorber, grâce à deux bassins, une crue ou une pluie centennale. « Ensuite, un système souple de plates-formes, chacune entre 200 et 400 m², raccordées par des cheminements piétons formant mosaïque, permet, dans cet espace naturel, de construire des espaces sportifs, ludiques, pédagogiques et de détente destinés à toutes les générations », précise Guerric Péré, président d’Ilex. Enfin, des plantations d’arbres - frênes, robiniers, peupliers, aulnes - permettront, avec le temps, d’offrir un ombrage. Autour des plates-formes, des jardins ou des jardins partagés.
Continuum souple, ce parc urbain offre aussi une structuration spatiale pour placer logements et équipements. Au centre, la place de l’Agora. En même temps que la première phase d’aménagement du parc (5 ha), au sud, il est prévu la construction de 1 000 logements (26 % de sociaux, 10 % à prix maîtrisés) dans des îlots ouverts sur le paysage, accompagnés d’équipements : maison de santé et groupe scolaire (16 classes).
Le calendrier du parc prévoit les études en 2014, un début de chantier en 2015, synchronisé avec ceux des logements et des équipements, et une livraison en 2016. La seconde phase (centre et nord) devrait être terminée en 2018. Montant total de l’investissement : 5,88 millions d’euros HT.

PHOTO - 773489.BR.jpg
PHOTO - 773489.BR.jpg - © ILEX
Fiche technique

Maître d’ouvrage : Etablissement public d’aménagement du Mantois Seine Aval (Epamsa). Maîtrise d’œuvre : Ilex Paysage & Urbanisme (mandataire). Paysagiste associé : Sempervirens. BET VRD : Safège. BET environnement : Biotope.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur