En direct

Le nouveau référentiel HQE tertiaire est arrivé
Immeuble de bureaux certifié HQE et implanté à Aubervilliers (93) - © © brenac + gonzales

Le nouveau référentiel HQE tertiaire est arrivé

eric Leysens |  le 02/09/2011  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
France entière
Valider

Plus exigeant et étendu à tout type de bâtiment non résidentiel, le nouveau référentiel HQE tertiaire sera applicable à la fin septembre.

Qualifié de « générique » par Certivéa, organisme chargé par l'association HQE  de mener les certifications dans le secteur tertiaire, ce nouveau référentiel s'applique à tout type de bâtiment non résidentiel, y compris les activités non couvertes jusqu'alors comme les équipements culturels, centres de congrès, restaurants, data centers...

Classiquement, comme tout référentiel HQE, il comporte 14 cibles que l'on peut satisfaire avec des niveaux de performance variables, à l'aide de différentes dispositions offrant chacune un nombre plus ou moins élevé de points. Souhaitant anticiper les évolutions réglementaires à venir, l'association HQE et Certivéa ont relevé les seuils des niveaux dits « très performants ».

Pas plus de 3°C d'écart entre la paroi froide et l' espace intérieur

A titre d'exemple, le maître d'œuvre d' un hôtel, pour otenir la certification « très performant » sur la cible «confort hygrothermique», devra prendre garde à ce que l'écart entre la température de la paroi froide et la température des chambres ne dépasse pas plus de 3°C.
Pour être également « très performant» sur la cible «gestion de l'énergie», il fera en sorte de limiter les consommations des équipements électromécaniques et, sur celle relative à la « gestion de l'eau », il veillera à couvrir 50% de l'ensemble des besoins en eau qui ne nécessitent pas de recours à l'eau potable (chasses d'eau, urinoirs, nettoyage, arrosage, autres) par une eau non potable.

La cible «qualité de l'air» est également revu. Pour être très performant sur cette cible, il faudra désormais réaliser des mesures de qualité d'air portant sur plusieurs polluants tels que le dioxyde d'azote, le  monoxyde de carbone, le benzène ou le formaldéhyde.

Commentaires

Le nouveau référentiel HQE tertiaire est arrivé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur