Projets

Le nouveau musée de la Marine ouvrira en 2021 au Palais de Chaillot

Mots clés : Architecte - Manifestations culturelles - Musées - galerie

Le musée national de la Marine de Paris fermera le 31 mars pour quatre ans et demi de travaux. Confié à l’équipe de maîtrise d’œuvre franco-norvégienne h2o architectes et Snøhetta, le projet de rénovation a été dévoilé le 23 mars, en présence du secrétaire d’Etat à la Défense.

L’équipe franco-norvégienne h2o architectes et Snøhetta est lauréate du concours pour la rénovation du musée national de la Marine de Paris. Elle est en charge de créer et de réinventer les espaces du futur musée. Deux autres équipes de maîtrise d’œuvre seront désignées ultérieurement, l’une pour la muséographie, l’autre pour la signalétique.

Le nom de l’équipe lauréate a été dévoilé le 23 mars au musée de la Marine, au Palais de Chaillot, lors du lancement officiel de la rénovation, en présence du secrétaire d’Etat à la Défense, Jean-Marc Todeschini. Celui-ci a indiqué que le jury, réuni le 21 mars, avait été «sensible» à la «clarté de l’approche» du projet, à la «qualité» de ses espaces et à la «fluidité du parcours» proposé au visiteur. Quelque 117 dossiers de candidatures, françaises et internationales, avaient été reçus, et quatre équipes autorisées à concourir. Outre les lauréats: Caruso St John Architects, Architecture Adelfo Scaranello, Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart.

 

Un investissement de 50 millions d’euros

 

Installé depuis 1943 dans l’aile Passy du Palais de Chaillot (auparavant, il était au Louvre), le musée de la Marine est la dernière institution du palais à être rénovée, après le musée de l’Homme, la cité de l’Architecture et le Théâtre national de Chaillot. C’est sur intervention de Jean-Yves Le Drian que cette rénovation peut s’effectuer – un investissement de 50 M€. Le ministre de la Défense veut «faire du musée de la Marine le grand lieu de la mer et des marins de Paris». Trois missions pour ce nouveau musée: sensibiliser les visiteurs aux enjeux de la mer aujourd’hui et demain, élargir le public du musée (aller jusqu’à 100 000 visiteurs annuels), mettre en valeur les collections nationales (30 000 objets et œuvres d’art, 2 822 «modèles» de bateaux).

 

«Donner une nouvelle identité»

 

Le directeur, Vincent Campredon, a décrit la structure muséographique du nouveau musée de la Marine. Sur environ 8 000 m2, il accueillera: un espace «repères», «lieu immersif», donnant au visiteur les clés de compréhension des grands phénomènes maritimes; trois espaces «semi-permanents», renouvelés tous les cinq ans, sur des thèmes marins nationaux emblématiques; quatre à cinq «studios» mettant en valeur des éléments de la collection (par exemple, les marines de Vernet); un nouvel espace pour présenter deux expositions temporaires par an; un espace d’actualité; un centre de ressources documentaires; un auditorium de 200 places; une boutique agrandie; un restaurant ouvert à tous. Bref, résume Vincent Campredon, il s’agit de «réinventer le musée de la Marine et de lui donner une nouvelle identité».

 

Une impression d’immersion

 

Pour accueillir ce programme, l’équipe lauréate a conçu un espace adapté. «Nous conservons les proportions des galeries en adéquation avec les collections. Ces galeries ont une qualité de mise en lumière qui sera notre matière et nous nous appuierons sur les éléments en bois. Lumière et bois s’affirmeront pour offrir un projet contemporain et contextuel», soulignent les architectes Antoine Santiard (h2o) et Frank Denis Foray (Snøhetta). Le projet – qui parfois donne une impression d’immersion – prévoit une double échelle: celle du visiteur (avec des mezzanines judicieusement placées) et celle de présentation des grands volumes. Un libre parcours est proposé – en ouvrant toutes les possibilités – sans l’aller et retour du parcours actuel.

 

Début des travaux en novembre 2018

 

Le musée de la Marine doit fermer le 31 mars pour ne rouvrir que dans quatre ans et demi. Entre-temps, en 2018, le concours de muséographie sera lancé en octobre et, en novembre, débuteront les travaux portant sur le bâtiment. En mai 2019, le muséographe sera désigné: ce chantier commencera en octobre. En 2021, en mars, le chantier bâtiment sera terminé, en mai celui de la muséographie. Le nouveau musée de la Marine ouvrira en septembre 2021.

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage: ministère de la Défense/musée national de la Marine.

Maître d’ouvrage délégué: Oppic, mandataire du maître d’ouvrage pour la partie études.

Maîtrise d’œuvre: Lionel Dubois, architecte en chef des monuments historiques; h2o architectes, architecte mandataire; Snøhetta, architecte associé; Unanime, BET structure; Igrec, BET fluides; VPEAS, économiste; Impédance, concepteur lumière.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Co-traitance/ sous-traitance, nouvelles retraites?

    Les petites structures françaises sont-elles destinées à s’employer pour ces « tanks »?
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X