En direct

Le Nouveau Lariboisière s'ouvre sur la ville

NATHALIE MOUTARDE |  le 27/10/2017  |  SantéCollectivités localesTechniqueEnvironnementParis

Paris -

2 lauréats Le concours « Capitales françaises de la biodiversité » a notamment récompensé Rosny et Versailles.

1 000 Nombre de tiers-lieux projetés par la région Ile-de-France en 2020, contre 620 en 2017.IAU.

1 025 ha/an Consommation d'espaces naturels, agricoles et forestiers en Ile-de-France de 2009 à 2014 (stable).Fichiers fonciers.

Début 2018, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) donnera le coup d'envoi des travaux de restructuration de l'hôpital Lariboisière, situé à côté de la gare du Nord (Xe arrondissement). Confié aux architectes Jérôme Brunet (mandataire) et Bernard Desmoulin (associé), le projet Nouveau Lariboisière permettra de regrouper toutes les activités d'hospitalisation dispersées sur le site. Celles-ci se répartissent entre plusieurs bâtiments construits au fil du temps (et qui pour la plupart seront démolis) implantés de part et d'autre de l'hôpital « historique » (1) inauguré en 1854. Celui-ci se compose de pavillons parallèles reliés par des galeries (les peignes) qui seront rénovés de 2018 à 2024.

L'essentiel du programme se déploiera sur la frange est du site, le long de la rue de Maubeuge et du boulevard de la Chapelle. L'AP-HP cédera la zone ouest (2) pour la réalisation de logements (le long de la rue Guy-Pantin), le produit de la vente finançant une partie de l'opération, estimée à 315 millions d'euros. Celle-ci se déroulera en deux phases. La première tranche (2018-2022) inclut la construction du nouveau bâtiment Lariboisière (3) , d'une capacité de 489 lits (sur 610 lits au total). Pierre angulaire du projet de modernisation du centre hospitalier, il abritera la maternité, les services d'hospitalisation conventionnelle, 17 blocs opératoires, les urgences et l'imagerie. Cette première phase comprend également la démolition-reconstruction du bâtiment Morax (4) , à l'angle des rues Ambroise-Paré et de Maubeuge. Les travaux de désamiantage- curage démarreront au début de l'an prochain. Entre ces deux nouveaux édifices restera un bâtiment, le Galien (5) , que l'AP-HP ne pouvait pas démolir car son toit accueille la piste d'hélicoptère. Conservé et rénové dans un second temps (2022-2024), il hébergera l'essentiel des activités de l'hôpital Fernand-Widal, dont la fermeture est actée.

Bâtiment sculpté. Pour les concepteurs, l'enjeu était de réussir à loger le bâtiment principal de 40 000 m2 sur une bande de terrain très étroite, le long de la rue de Maubeuge, qui réponde aux exigences de l'AP-HP tout en évitant un effet de masse au quartier. Pour résoudre cette double équation, à la fois médicale et urbaine, Jérôme Brunet et Bernard Desmoulin ont imaginé un socle de deux niveaux qui occupe la presque totalité de la parcelle. Vitré, absorbant la déclivité du terrain entre le bas de la rue de Maubeuge et le boulevard de la Chapelle, il hébergera les urgences et les blocs opératoires.

Sur cette galette viendra se poser le volume dédié à l'hébergement, creusé de plusieurs patios. « Nous avons sculpté le bâtiment en l'amincissant à certains endroits, en l'évidant à d'autres.

L'enjeu était de réussir à loger le bâtiment principal sur une bande de terrain très étroite.

Il fallait trouver des respirations, amener l'air, créer des perspectives… Sa forme est la résultante de ce qui l'entoure : la gare du Nord, la ligne aérienne du métro, la rue de Tombouctou… », décrit Bernard Desmoulin. Les façades seront re-vêtues de pierre de Burlington, dont la couleur gris-vert change en fonction de la lumière. « Nous avons voulu donner une image sobre mais sans monotonie », déclarent les deux concepteurs, qui ont aussi « revisité le thème de la fenêtre ».

A l'inverse, le nouveau Morax (5 000 m2 ), entièrement vitré, « se distingue en façade, en toiture et donc en volume du nouveau Lariboisière. Le thème de la fenêtre est toujours présent, décliné d'une autre manière », ajoute Bernard Desmoulin. Conçu comme un « totem », il marquera la présence de l'hôpital au sud, rue Ambroise-Paré. En effet, l'entrée principale ne s'y situera plus, le maître d'ouvrage ayant souhaité la repositionner au nord, boulevard de la Chapelle. Ce nouvel accès s'accompagnera de l'aménagement d'un large parvis.

Maîtrise d'ouvrage : AP-HP. Maîtrise d'œuvre : Brunet Saunier Architecture (mandataire) ; Bernard Desmoulin Architecture (associé) ; Gerold Zimmerli (consultant hospitalier). BET : Edeis (fluides, ascenseurs, plomberie, CVC) ; TPF-i (démolition, structure, VRD, OPC, acoustique) ; Alto Ingénierie (HQE). Economiste : AE75.

Coût (bâtiments neufs et rénovation des peignes) : 118 M€ HT.

PHOTO - 9632_607719_k2_k1_1470765.jpg
PHOTO - 9632_607719_k2_k1_1470765.jpg
Un concours d'architecture à deux tours

Pour la conception du Nouveau Lariboisière, le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, a décidé d'organiser un concours d'architecture loi MOP, mais en deux phases anonymes de restitution. Une première en France depuis l'introduction de l'anonymat dans les concours, selon le maître d'ouvrage.

« Cette démarche a permis aux quatre équipes sélectionnées [outre l'équipe Brunet-Desmoulin : Groupe-6, Michel Rémon et AIA, NDLR] d'engager une conception itérative et phasée, seule à même d'optimiser une synthèse complète entre enjeux hospitaliers d'une part, et architecturaux, patrimoniaux et urbains de l'autre », explique un responsable de l'AP-HP. « La première étape a permis de valider notre proposition du point de vue médical et du fonctionnement du bâtiment. Mais des critiques ont été émises sur le rapport du bâtiment à la ville. Nous avons tenu compte de ces remarques et réorienté notre projet », précise Jérôme Brunet.

Commentaires

Le Nouveau Lariboisière s'ouvre sur la ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur