En direct

Le nouveau groupe scolaire de Blagnac, repère urbain dans un quartier en construction

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 22/12/2014  |  Haute-GaronneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Haute-Garonne
Architecture
Valider

Le nouveau groupe scolaire Les Perséides conçu par l’Atelier REC Architecture est un objet architectural pensé comme un repère urbain dans le quartier en construction de la ZAC Andromède à Blagnac, au nord-ouest de l’agglomération toulousaine.

Après 14 mois de chantier, l’Atelier REC Architecture a livré, cet automne, le groupe scolaire Les Perséides. Situé sur la ZAC Andromède à Blagnac (Haute-Garonne), au nord-ouest de l’agglomération toulousaine, le groupe scolaire de quinze classes est un des différents équipements publics prévus pour accompagner la naissance d’un nouveau quartier qui doit accueillir à terme 10 000 habitants, sans compter les 8 000 personnes qui viendront y travailler. «Toute la difficulté a été d’imaginer un équipement qui puisse bien vivre, à la fois, dans le contexte actuel d’urbanisation et, dans un futur quartier dense. C’est pour cela que nous avons choisi de construire en limite foncière. Cette forme urbaine crée la densité requise sur le boulevard, masque les voitures et protège les élèves de la vue des futurs immeubles voisins», explique Olivier Bescond, architecte associé chez REC architecture.

Le bâtiment se caractérise ensuite par son organisation en courbes: «Ce n’est pas le fruit d’un désir architectural premier, mais la résultante des orientations optimales des salles de classe sur la parcelle. Elles sont donc pour l’essentiel orientées sur les cours de récréation, en cœur d’îlot, apportant une réponse idéale en termes de confort d’éclairement, de proximité fonctionnelle», poursuit David Rechatin, architecte associé chez REC Architecture.

Espace et lumière

Le cœur d’îlot aéré du groupe scolaire est ainsi conçu comme un écrin pour les enfants. Tous les espaces donnent sur des extérieurs et des lieux de vie spacieux. «Nous avons voulu offrir aux enfants une vue agréable sur les toitures végétalisées, les patios et le jardin au nord», précise l’architecte.

Au cœur du projet, le hall d’entrée, baigné de lumière naturelle zénithale, innerve les différentes classes. Il est aussi un lieu de repère avec son escalier courbe en béton et staff.

Côté boulevard une écriture aux formes cubiques, conformément aux principes d’aménagement de la ZAC, caractérise la façade principale de 12 mètres de haut. «A cette orthogonalité, nous avons opposé, à l’intérieur, des formes souples qui doivent rappeler la douceur du monde de l’enfance. A l’extérieur, le rappel de cette souplesse se fait via les formes en volute qui apparaissent sur les façades», poursuit-il.

Insertion urbaine

Les architectes ont aussi veillé à établir une jonction douce avec le tissu pavillonnaire en limite de ZAC. C’est ainsi, qu’à l’arrière, les façades font 4 mètres de haut.

Conçu comme un objet architectural à vocation de repère urbain, le bâtiment drapé de blanc, en structure béton, est le résultat d’une collaboration entre les architectes, le bureau d’études d’exécution et l’entreprise de gros œuvre qui a mobilisé 40 personnes durant neuf mois. «Tout a été coulé en place, que ce soient les dalles, les escaliers ou les voiles. Pour fabriquer les baies cintrées, par exemple, nous avons réalisé des mannequins spécifiques», détaille Alain Jourgnac, directeur régional chez Mas. «Par ailleurs, pour l’exécution des arabesques dans les façades, les sociétés Coffra TP et Tournebois ont fabriqué pour ce chantier environ 480 m2 de coffrages en bois et métal», ajoute-t-il.

Maîtrise d’ouvrage: Ville de Blagnac

Architecte mandataire: REC Architecture, Sarah Orero, chef de projet.

BET structure: Bernadberoy Ingénierie

BET VRD/fluides: Tassera

BET acoustique: Gamba

BET HQE/photovoltaïque: Transénergie Sud

BET cuisine: BETR

Paysagiste: Julie Poirel

Principales entreprises: MAS (gros œuvre), DL Garonne (charpente métallique), Soprema (étanchéité couverture), Labastère 31 (menuiseries extérieures), RMAEC (serrurerie), Ineo MPLR (électricité), Safra (menuiseries bois), ETP/Cassaet (plâtrerie, cloison, plafond), Mielnik (faïences, sols durs), Cazotte/Talazac (peinture), Jolis Sols (sols souples)

Surface: 5 800 m2 Shon.

Coût de l’opération: 10 millions d’euros HT

Gros œuvre

- 2 grues à tour pendant 9 mois, en moyens de levage issues du service matériel interne;

- 9 600 m2 de voiles béton, droits et courbes coulés en place;

- 19 200 m2 de surface de coffrage de voiles à l’aide de banches métalliques droites et courbes issues du service matériel interne;

- 6 350 m3 de béton mis en œuvre;

- 320 tonnes d’aciers mis en œuvre;

- 1050 m2 de planchers pré-contraints par post-tension.

Commentaires

Le nouveau groupe scolaire de Blagnac, repère urbain dans un quartier en construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur