En direct

Le Néerlandais Winy Maas coordonnera l’aménagement de la presqu’île

- Nicolas Guillon |  le 10/05/2013  |  Collectivités localesCalvadosFrance entièreEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Calvados
France entière
Europe
Valider
Caen -

Caen a choisi. Trois ans après le lancement de l’appel à candidatures pour mission d’études urbaines et d’assistance à la maîtrise d’ouvrage en vue de la requalification de la presqu’île portuaire, le lauréat a été désigné. Le Néerlandais Winy Maas (MVRDV), en concurrence avec François Leclercq (François Leclercq Architectes Urbanistes) et Djamel Klouche (l’AUC) dans la dernière ligne droite, s’est finalement détaché. Le choix, en conseil municipal le 6 mai, n’est pas une surprise. La municipalité Duron a toujours eu un faible pour l’urbanisme hollandais. Les élus ont participé à des voyages d’études aux Pays-Bas. Et c’est à une autre star néerlandaise, le prix Pritzker Rem Koolhaas, qu’a été confiée la conception de la BMVR (bibliothèque multimédia à vocation régionale), qui sera érigée d’ici à 2015 à la pointe de la presqu’île.

Approche pragmatique

Néanmoins, les débats ont été serrés jusqu’au bout mais Winy Maas, par son approche pragmatique et progressive du projet, a su convaincre sur la méthode. Dans un territoire où la maîtrise foncière est pour l’heure très partielle, le « comment fait-on » revêt autant d’importance que le « fait-on ». « On est loin de l’objet, on embrasse un processus permanent, sur une génération peut-être », souligne Yves Dauge, le président du conseil scientifique de la SPLA Caen Presqu’île.
Maas appréhende la presqu’île comme « une grande mosaïque » à reconstituer. Sa vision, inspirée du forum romain, s’appuie sur les empreintes industrielles. Dans cette optique de préservation patrimoniale et naturelle, l’architecte-urbaniste propose de laisser la presqu’île peu bâtie en densifiant ses flancs. Puisqu’il s’agit d’inventer la ville du XXI e siècle et d’inviter à réhabiliter le cœur d’agglomération, il est logique de travailler sur un périmètre élargi (300 ha à l’origine) de l’hippodrome au bassin d’Hérouville et au plateau de Colombelles en passant par le centre reconstruit, 600 ha en tout. MVRDV a dix-huit mois pour dresser un plan guide et lancer le projet. « Caen a pris du retard mais, avec ce projet qui entre dans la catégorie des grands projets, elle peut le rattraper », estime Yves Dauge.

PHOTO - 722452.BR.jpg
PHOTO - 722452.BR.jpg - © MVRDV

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur