En direct

Le musée des Confluences reçoit les écailles de sa carapace
Pose panneaux - © © B. Adilon/musée des Confluences/Département du Rhône

Le musée des Confluences reçoit les écailles de sa carapace

JULIE NICOLAS |  le 18/07/2013  |  RhôneSecond œuvreCultureVerreFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Rhône
Second œuvre
Culture
Verre
France entière
Profession
Architecture
Technique
Bâtiment
Produits et matériels
ERP
Valider

A Lyon, la construction du musée des Confluences entre dans sa dernière ligne droite. Les différentes charpentes du bâtiment caractérisé par sa forme organique sont terminées. La pose des vitrages de l’enveloppe doit être achevée à la fin de l’été.

___________________________________________________________________________________

Le Moniteur.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Moniteur. Il est extrait d’un spécial «10 grands chantiers » publié sur plus de 30 pages dans Le Moniteur n° 5718 du 28 juin. Profitez de tous les articles réservés, en cliquant ici.

___________________________________________________________________________________


Même si le chantier du musée des Confluences à Lyon a désormais pris son rythme de croisière, les intervenants restent prudents sur les prochaines échéances. Ainsi, Laurent Bavière, directeur de projet pour Vinci Construction France, annonce une livraison du bâtiment au premier semestre 2014 en vue d’une ouverture au public en décembre de la même année.

Sur les trois grands ensembles qui composent le bâtiment - le socle en béton, le « nuage » et le « cristal » - les travaux sont bien avancés. Ainsi, le socle en béton de 183 m de longueur, 90 m de largeur et 8 m de hauteur est terminé depuis novembre 2011. Caractérisé par son escalier monumental pour l’accueil des visiteurs, il s’organise en deux niveaux semi-enterrés qui abritent les deux auditoriums, l’espace de stockage des expositions et les locaux techniques.

Vitrages chauffants pour cristal

La structure principale du nuage de 150 m de longueur, 83 m de largeur et 37 m de hauteur est terminée, tout comme la structure secondaire, plus légère, qui donne sa forme organique à l’édifice et sert à l’accrochage des parements en acier inoxydable. La pose des panneaux est en cours et devrait s’achever début 2014.

Les opérations les plus significatives sur l’enveloppe du bâtiment concernent actuellement le « cristal ». Cette zone de transition en vitrage extra-clair servira à l’accueil du public et à la circulation des visiteurs dans les salles du musée. Sur cet espace long de 61 m, large de 35 m et haut de 36 m, les charpentes primaire et secondaire sont tout juste terminées. « La pose des vitrages a commencé et devrait s’achever à la fin de l’été », indique Stéphane Bedel, directeur général de Permasteelisa France.

PHOTO - 728885.BR.jpg
PHOTO - 728885.BR.jpg - © © Blaise Adilon/musée des Confluences/Département du Rhône

Elément emblématique du cristal, le puits de gravité sera équipé, à partir de la mi-juillet, de vitrages chauffants au niveau de la lentille qui coupe le cône. « L’objectif est d’éviter l’accumulation de neige dans cette partie de l’ouvrage », précise Jérôme Balouka, chargé d’affaires chez Permasteelisa. Les vitrages feuilletés sont équipés d’un film PVB où circule un courant électrique via de discrètes électrodes cachées dans les profilés.

C’est l’une des particularités de cette zone : qu’il s’agisse d’alimentation du vitrage chauffant, des brise-soleil ou des luminaires, tous les câbles sont dissimulés dans les profilés. Vu la complexité de la charpente, ces éléments de finition ont dû être anticipés très tôt.

Chiffres clés

107 millions d’euros TTC

Coût des travaux pour le lot gros œuvre, enveloppe et abords.

Automne 2014

Ouverture au public.

40 000 m²

Surface totale des quatre éléments (abords, socle, nuage et cristal).

6 000 m² d’exposition Deux niveaux accueilleront des expositions essentiellement temporaires sur les thèmes des sciences de la vie, de la terre, de l’homme et des techniques. Les abords : 20 000 m² d’aménagement

Le parvis, des gradins, des tunnels, une contre-allée et des murs de soutènement constitueront l’environnement du musée.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : conseil général du Rhône ; maîtrise d’ouvrage mandatée : Société d’équipement du Rhône et de Lyon (SERL). Maîtrise d’œuvre: Coop Himmelb(l)au, architectes. Entreprises : groupement gros œuvre-enveloppe-abords (GEA) composé de Vinci Construction France (mandataire), GTM Bâtiment Génie civil Lyon, Permasteelisa France et Smac.

Commentaires

Le musée des Confluences reçoit les écailles de sa carapace

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur