Le musée Chappée produit des visières de sécurité

Le musée Chappée produit des visières de sécurité

Pierre Pichère |  le 14/04/2020  |  IndustrieCoronavirusSartheArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Industrie
Coronavirus
Sarthe
Artisans
Valider

Ce site privé a mis à disposition d'un enseignant en technologie ses imprimantes 3D pour aider le personnel soignant.

Situé à Sainte-Jammes-sur-Sarthe, le musée des Fondeurs d'Antoigné-Chappée vient d'initier une démarche de solidarité en cette période de pandémie. En partenariat avec le collège Jean-Rostand de la commune, le musée utilise ses deux imprimantes 3D pour confectionner des visières, destinées à protéger le personnel médical. Elles sont conçues avec des élastiques de mercerie et du film transparent de 300 microns d'épaisseur. Le musée parvient à produire huit à dix visières par jour, au domicile du professeur de technologie  du oollège Mickaël Chanteloup. Un adhérent de l'association des Fondeurs d'Antoigné, également équipé d'une imprimante 3D, s'est lui aussi mis à produire des visières.
Créé en 1988, le musée Chappée entretient la mémoire de 400 ans de métallurgie dans la commune de Sainte-Jammes-sur-Sarthe, à travers des pièces issues des productions de Chappée (radiateurs, poêles ouvragés, pompes à bras...), mais aussi des vitraux d'artiste.

Commentaires

Le musée Chappée produit des visières de sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil