En direct

LE MONDE DÉLICAT DE JUNYA ISHIGAMI

le 24/05/2018  |  ImmobilierArchitectureAménagementRéglementationNormes

A la manière d'un paysagiste, l'architecte japonais cherche à s'extraire des normes et des usages de la construction pour privilégier un rapport harmonieux avec la nature. Tout en dialoguant avec le bâtiment iconique de Jean Nouvel pour la fondation Cartier, cette remarquable exposition d'architecture rend compte d'une démarche aussi singulière que délicate.

Penser l'architecture librement : tel un mantra, l'expression revient à plusieurs reprises dans le texte d'introduction de l'exposition de Junya Ishigami, « Freeing Architecture », organisée à la fondation Cartier à Paris. Le parcours réunit sur deux niveaux une vingtaine de projets, dont la plupart ont été réalisés ces dernières années.

En 2013 à Bordeaux, l'exposition d'Arc-en-rêve, « Petit ? Grand ?

l'espace infini de l'architecture », dévoilait déjà la démarche de l'architecte japonais né en 1974, nourri par un rapport simple, presque enfantin, à la nature. Son univers flirtant avec l'art et la poésie, il s'agissait alors essentiellement de propositions de papier. Depuis, Junya Ishigami a réalisé plusieurs projets dans son pays et remporté des concours à l'étranger (Chine, Australie, Russie, Danemark, etc.). Ses constructions intriguent, tant elles s'affranchissent des normes liées à l'histoire de l'architecture, l'ordonnancement, ou les usages. Elles sont ici présentées sous forme de croquis, collages, vidéos et, surtout, de maquettes réalisées à différentes échelles. La scénographie jouant sur la blancheur des objets, leur côté aérien, les maquettes semblent flotter dans l'espace. Des planches de dessins collées à même les parois vitrées de la fondation jusqu'aux matériaux utilisés (papier d'aluminium, feuilles Canson…), l'approche paraît simple et artisanale.

Arabesques dans l'espace

Dès l'entrée de l'exposition, deux maquettes interpellent le visiteur par leur taille imposante : celle du centre d'accueil des visiteurs du Park Groot Vijversburg (2012-2017), aux Pays-Bas, et celle du centre culturel de la province du Shandong (2016-), en Chine.

Ces deux longues structures métalliques qui semblent décollées du sol frappent aussi par leur légèreté. Telle une [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

LE MONDE DÉLICAT DE JUNYA ISHIGAMI

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur