Le monde de l'immobilier solidaire avec les soignants et les précaires
- © Ralf Geithe - stock.adobe.com

Le monde de l'immobilier solidaire avec les soignants et les précaires

Marie-Noëlle Frison |  le 25/03/2020  |  LogementFrance CoronavirusSolidaritéGecina

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
France
Coronavirus
Solidarité
Gecina
Nexity
Gambetta
Réalités
Airbnb
Valider

A l’instar d’Airbnb, qui vient de lancer la plateforme Appartsolidaire, plusieurs entreprises de l’immobilier font acte de solidarité en mettant des solutions d’hébergement à disposition des sans-abris, des publics fragiles, des personnels soignants et des travailleurs sociaux.

Depuis le début de cette deuxième semaine de confinement, les initiatives de solidarité se multiplient dans le monde de l’immobilier.

  • En réponse aux sollicitations de Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, la plateforme de locations entre particuliers Airbnb a lancé le 24 mars AppartSolidaire, un site internet destiné à mettre en relation les propriétaires et le personnel soignant ou médico-social ayant besoin d’être hébergé près d'un hôpital, d'un Ehpad ou d'un centre d'hébergement d'urgence. « Les propriétaires mettent à disposition leurs logements de manière gracieuse pour une période de 5 jours minimum », a indiqué Julien Denormandie lors d’une conférence de presse téléphonique. « Plusieurs centaines de propositions ont déjà été reçues. L’objectif est d’aller vers un dispositif d’ampleur », a précisé le Ministre.
  • Le site d’offres immobilières PAP propose à ses clients propriétaires de mettre leur logement disponible à disposition du personnel soignant. Une rubrique "Solidarité personnel soignant" a été créée à cet effet sur le site pour permettre aux volontaires d’y diffuser leurs annonces gratuitement.
  • La foncière de bureaux Gecina est également mobilisé pour « participer à l’effort national ». Elle propose pour sa part de « mettre à disposition des logements étudiants libérés par la fermeture des universités et des écoles notamment pour des personnels soignants, ou des publics fragiles impactés par le confinement, comme des femmes victimes de violences conjugales ».
  • Welkeys, conciergerie spécialisée dans la location, la gestion et la logistique de biens, a indiqué dans un communiqué qu’elle pouvait « mettre à disposition ses appartements à Paris et banlieue limitrophe pour accueillir le personnel de santé ayant besoin d'un hébergement à proximité de son lieu de travail ».

Côté promoteurs, des initiatives émergent 

  • Dans une interview au Moniteur, Yoann Choin-Joubert, Pdg du groupe Réalités, avait confié être à la disposition des pouvoirs publics pour héberger du personnel soignant ou des malades. "Nous ne pouvons pas soigner les gens directement mais nous sommes à la disposition des pouvoirs publics pour héberger du personnel soignant ou des malades. Nous sommes capables de poser une base-vie en une semaine. Nous pourrions très bien imaginer de construire des hôpitaux de campagne, en association avec un groupement d’entreprises et avec des équipes de volontaires bénévoles », a déclaré le dirigeant.
  • Enfin, Nexity, pour sa part, planche sur des solutions qui ne sont pas encore opérationnelles. « Nous chercherons des réponses, pour mettre à disposition des logements vacants notamment dans les résidences étudiantes Studéa que nous gérons mais dont nous ne sommes pas propriétaires, afin d’accueillir des personnels soignants et des publics prioritaires, selon des modalités à définir », a indiqué la semaine dernière Jean-Philippe Ruggieri, Directeur général de Nexity.
  • Dans un autre registre et faute de pouvoir proposer des logements, le groupe Gambetta prend soin des locataires âgés de son parc social. Depuis le début de la semaine, le bailleur propose à ses collaborateurs de parrainer un de ses 400 résidents âgés de plus de 70 ans. « Chaque salarié volontaire recevra le nom et le numéro de téléphone d’un locataire, et pourra ainsi le contacter personnellement. En cas d’incertitude sur son état de santé, nos équipes seront en mesure d’orienter les personnes concernées vers les services sociaux spécialisés pour permettre une prise en charge rapide et adaptée », indique Norbert Fanchon, Président du directoire du Groupe Gambetta.



Commentaires

Le monde de l'immobilier solidaire avec les soignants et les précaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil