En direct

Le métro de Mumbai face au déluge
En Inde, la mousson est synonyme de pluies diluviennes. Le record a été enregistré en juillet 2005 avec 944 mm en une journée - © DOGUS SOMA

Le métro de Mumbai face au déluge

GUILLAUME DELACROIX |  le 07/12/2018  |  RéalisationsMatériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
International
Matériel de chantier
Valider

Infrastructures -

Pour construire et garder au sec les 33 km de lignes souterraines, 240 pompes seront mobilisées.

 

Selon la revue scientifique britannique « Nature Climate Change », Mumbai (Inde) est la cinquième ville la plus exposée aux inondations de la planète. Une situation qui suppose la mise en place d'une organisation spécifique sur le chantier de sa première ligne de métro souterraine, longue de 33 km. Cette année, les 26 stations en cours d'excavation depuis la surface n'ont connu que deux épisodes compliqués au moment des grandes marées.

« Mais c'est l'année dernière, autour du rond-point de Saat Rasta, que les inondations ont été les plus impressionnantes. Nous nous étions retrouvés avec de l'eau jusqu'à la taille en deux heures », se remémore Javed Kassim Sahed, chef de chantier à la station de Mahalaxmi, sur le lot confié au groupement d'entreprises Dogus et Soma. A cet endroit même, seules sept pompes étaient en action cet été. Aujourd'hui, l'excavation a débuté et, « quand nous atteindrons le fond de fouille, à 25 m de profondeur, nous aurons 28 pompes installées, qui devraient être en mesure d'évacuer jusqu'à 1 000 m3 /jour dans les égouts de la ville. Nous devons être prêts avant que la mousson commence, en juin prochain. »

Station de pompage géante. Au total, les sept lots du projet disposeront, en rythme de croisière, de 240 pompes. Trois typologies de machines seront mobilisées : pendant les travaux exécutés à la pelle, ou à l'explosif lorsque la roche de basalte est trop dure, ce sont des machines capables d'évacuer 1 200 l/min à 6 m de profondeur, et 600 l/min à 15 m, qui seront installées. Elles pourront faire remonter au niveau du terrain naturel des eaux à légère teneur en sel et éventuellement chargées en sable, graviers et poussières de roche. A l'approche du fond de fouille, entre 17 et 22 m de profondeur, ce sont des pompes d'une capacité de 1 250 l/min qui seront sollicitées. Enfin, lors de pluies torrentielles, le chantier mettra en marche des engins supplémentaires afin de traiter de la boue à 1 700 l/min à 10 m et 600 l/min à 16 m. Lors des épisodes météorologiques les plus critiques, la municipalité peut également activer une station de pompage géante à Worli, où les effluents sont rejetés dans la mer d'Arabie. Avant d'être envoyées dans le réseau, les eaux traversent trois bassins de décantation par gravité pour les débarrasser des solides en suspension.

La prévention jouera un rôle capital : la priorité est de vérifier que les canalisations d'évacuation municipales sont en état de fonctionnement avant le début de la saison des pluies. Ensuite, chaque station réalisée à ciel ouvert doit former aussi vite que possible une boîte étanche, à l'abri de parois de pieux. L'eau ne doit pas envahir le sous-sol et s'accumuler, dans les stations comme dans les tunnels. En cas d'alerte, chacun des sept consortiums de travaux a désigné des personnels chargés des opérations de pompage. Tous veillent à ce que les pompes fonctionnent et à ce que les réseaux ne saturent pas.

PHOTO - 16010_962376_k3_k1_2236752.jpg
Pour que les travaux de creusement de la première ligne souterraine de métro se déroulent au mieux, les précautions consistent aussi à vérifier que les bouches d’égouts ne sont pas obstruées. - © DOGUS SOMA
PHOTO - 16010_962376_k4_k1_2236754.jpg
Le système de pompage est essentiel pour éviter l’accumulation d’eau dans les tunnels et futures stations. - © PHOTOS : GUILLAUME DELACROIX
PHOTO - 16010_962376_k5_k1_2236756.jpg
Au maximum, 240 pompes seront installées sur tout le tracé. - © PHOTOS : GUILLAUME DELACROIX

Maître d'ouvrage : Mumbai Metro Rail Corporation Ltd (MMRCL).
Maître d'œuvre : AECOM (Padeco, LBG Inc. , Egis Rail).
Entreprises : Larsen & Toubro, Shanghai Tunnel Engineering Co. (lots 1 et 7), Hindustan Construction Company, Moscow Metrostroy (lot 2), Dogus, Soma (lot 3), Continental Engineering Corp, ITD Cementation, Tata Projects Ltd (lot 4), J. Kumar Infraprojects, China Railway Tunnel Group (lots 5 et 6).

Fournisseur de pompes (station de Mahalaxmi) : Darling Pumps.
Budget : 231,4 milliards de roupies (2,8 milliards d'euros) .

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur