Economie Conjoncture

Le marché des équipements du génie climatique à la peine en 2012

Mots clés : Equipements techniques et finitions - Matériel - Equipement de chantier - Radiateur - Second oeuvre

En dehors de quelques niches, comme le chauffe-eau thermodynamique, ou de produits connaissant un retour en grâce, à l’image des radiateurs à eau chaude, le secteur du génie climatique a connu une année 2012 particulièrement difficile, en particulier pour les pompes à chaleur.

La situation est inquiétante. Moins 17% pour les pompes à chaleur (PAC) géothermiques (6 450 unités vendues), -13,7 % pour les chaudières à condensation fioul individuelles, -14 % pour les chauffe-eau solaires individuels (CESI, 25 900 unités vendues), -8 % pour les centrales de traitement d’air… A en juger par les derniers chiffres communiqués par le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques (Uniclima), association revendiquant entre 50 % (chaudières bois) et 95 % (chaudières gaz ou fioul) de représentativité sur le marché selon les produits, rares sont les segments qui ont tiré leur épingle du jeu en 2012 dans le domaine des équipements du génie climatique. « C’est un désastre », s’est même écrié Pierre-Louis François, président du syndicat, en évoquant le cas des PAC. Ajoutant avec amertume qu’il s’est tenu « plus de colloques sur la géothermie l’année dernière qu’il ne s’est vendu de pompes à chaleur ». Dans ce cas précis, le problème viendrait notamment de l’absence de référencement d’une partie des équipements dans le moteur de calcul de la RT 2012.

 

La géothermie marginalisée

 

 « Alors que personne ne conteste cette technique, bien au contraire, et que la réglementation thermique est censée favoriser l’innovation, le fait est que les industriels n’arrivent pas à vendre leurs produits. » Le syndicat dit même craindre une disparition pure et simple de ce produit sur le marché français,  alors que la filière représenterait de façon stable « un tiers du marché des PAC chez nos voisins européens. » Avec -4,6 % de baisse, le secteur des PAC air/eau ne se porte pas beaucoup mieux, même pour les petites puissances, ce qu’Uniclima juge particulièrement inquiétant. Dans le tertiaire, les DRV (systèmes à débit de réfrigérant variable), épargnés jusqu’à présent, accusent -4 %, et même -7 % pour les derniers mois de l’année. Le marché des ventilo-convecteurs et des cassettes régresse, lui aussi, de -5 %.

 

Le solaire stable

 

Parmi les segments qui ont malgré tout connu un millésime 2012 satisfaisant, il y a les chaudières gaz à condensation avec +9%, les chaudières bois à granulés avec +20%, ou encore les radiateurs de chauffage central, avec +11,7 % « grâce au retour dans le neuf des installations à eau chaude par anticipation de la RT 2012 ». Mention bien également pour les chauffe-eau thermodynamiques, avec +29% (34 900 unités vendues) et un très beau succès dans la maison individuelle neuve. Le marché des capteurs solaires thermiques est quant à lui stable avec une surface de capteurs en baisse de seulement 0,5 % grâce aux bons résultats obtenus dans le collectif et le tertiaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X