En direct

LE MANS Tramway, pôle d'echanges multimodal, LGV...

le 18/03/2005  |  TransportsCollectivités localesIlle-et-VilaineLoire-AtlantiqueSarthe

Le contrat régional d'agglomération se met en place

La région des Pays de la Loire, qui vient de signer un contrat régional d'agglomération avec la métropole sarthoise, va contribuer notamment à la réalisation de la première ligne de tramway. Ce projet s'accompagne de la création d'un pôle d'échanges multimodal gare nord et du réaménagement de la place de la République.

Pour la première ligne de tramway, sous maîtrise d'ouvrage Le Mans Métropole, la participation de la région sera de 15,4 millions d'euros, sur un coût global de 290 millions. Le Mans Métropole a opté pour le mode ferré sur un site propre de 15,4 kilomètres. Cette ligne comptera 30 stations et traversera l'agglomération en reliant l'université au nord-ouest et Antarès au sud-est. Sa réalisation sera l'occasion d'une valorisation globale des espaces publics traversés (place de la Gare, place de la République, université, futur pôle santé sud, quartiers d'habitat social...).

Un pôle multimodal à la gare nord

En parallèle, le contrat régional d'agglomération va apporter 3,4 millions d'euros pour la réalisation du pôle d'échange multimodal gare nord. Une opération d'un coût total de 47,7 millions d'euros, sous la maîtrise d'ouvrage partagée entre Le Mans Métropole, SNCF et Réseau ferré de France (RFF). L'opération comprend la création d'une gare d'échanges centrale avec le tramway et le réseau de bus urbains, le repositionnement et l'aménagement d'une gare routière des transports départementaux, la création d'une galerie des transports « espace de liaison », pour permettre aux usagers de passer facilement d'un mode de transport à l'autre, la création d'un parking souterrain (stationnement courte durée et dépose rapide), ainsi que l'installation d'équipements spécifiques pour les vélos.

Le contournement par la LGV en question

Alors que la phase de concertation s'est achevée le 4 mars, le conseil général de la Sarthe et la Ville du Mans, toujours opposés, en l'état actuel, au projet de LGV Bretagne-Pays de la Loire, ont cependant fait une proposition à l'Etat, RFF et à la SNCF. Cette opposition pourrait être revue si la SNCF s'engageait dès maintenant contractuellement à maintenir le niveau des futures nouvelles dessertes TGV, notamment celles dites de jonction (Roissy-Lille-Marseille et les villes européennes) à un niveau équivalent à celui des gares de Nantes ou de Rennes.

Pour ce faire une convention pourrait être intégrée à l'enquête publique, en prévoyant la création d'un comité de suivi de la desserte du Mans et de Laval gares TGV, avec création d'une autorité indépendante veillant au respect de la convention. Cette demande a reçu l'appui de la région Pays de la Loire et est maintenant soumise à celle de Bretagne.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur