En direct

Le Mans La décision pour le tramway est proche

EMMANUEL GUIMARD |  le 21/11/1997  |  TransportsCollectivités localesArchitectureAménagementSarthe

- Le Mans et sa communauté urbaine veulent se doter d'une ligne de tramway de 14 km. - L'investissement, 1 milliard de francs, sera décidé en début d'année.

Les élus du Mans et de sa communauté urbaine (CUM) se prononceront en tout début d'année prochaine sur le principe d'un mode de transport en commun en site propre.

Il s'agira vraisemblablement d'un tramway électrique guidé à plancher bas. Mais le choix du pneumatique ou du rail n'est pas encore arrêté. « La décision sera prise à l'issue d'un concours à performances », indique Jean-Claude Boulard, président de la CUM.

Le TCSP manceau devrait entrer en service en 2002 ou 2003. Le budget de son installation est estimé à 1 milliard de francs hors taxes en incluant les aménagements urbains nécessaires. Des obstacles risquent de se poser compte tenu de l'étroitesse de certains passages. Le projet envisagé est une ligne de 14 km qui relierait l'université au quartier Antarès au sud de l'agglomération via le centre ville et l'avenue Jean-Jaurès. Cet axe est déjà parcouru par les bus. L'une des stations principales se situerait au niveau de la gare SNCF. Compte tenu du coût, le projet sera mené par étapes. La capacité annuelle d'investissement de la CUM étant de 220 millions de francs environ. Le Mans compte glaner des aides du conseil général, de la région de l'Etat et de l'Europe.

Redessiner la carte des transports

La ville du Mans et la CUM compte intégrer le tramway dans une carte des transports en commun totalement redessinée. « Il faudra, en premier lieu, améliorer la desserte par bus entre l'agglomération et sa couronne », indique Jean-Claude Boulard. Il prône aussi « la création sur les principaux axes de pénétration, un service de bus rapides avec, en tête de station, des parkings de dissuasion afin d'inciter les automobilistes à ne pas entrer dans la ville. » Pour conduire le projet, une structure communautaire de transports devrait succéder à la structure districale existante.

Parallèlement, la CUM annonce qu'elle investira dans une centrale de compression afin d'alimenter ses premiers bus au gaz ; 10 de ces véhicules seront achetés en 1998. L'agglomération mancelle compte acquérir 50 bus dans les cinq ans, soit le tiers de sa flotte.

DESSIN : Le budget d'un milliard de francs comprend les aménagements urbains. Ici, la gare de l'hôpital.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur