En direct

« Le lien à la mer est primordial à Brest »

Propos recueillis par Nathalie Bougeard et Jean-Philippe Defawe |  le 08/06/2012  |  FinistèreCollectivités localesIlle-et-VilaineLoire-AtlantiqueParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Finistère
Collectivités locales
Ille-et-Vilaine
Loire-Atlantique
Paris
France entière
Etat
Valider
François Cuillandre, maire (PS) de Brest, président de Brest métropole océane -

Pour pallier son isolement géographique, Brest joue pleinement la carte de la coopération avec les autres villes de l’Ouest tout en misant sur sa relation privilégiée avec la mer.

Comment les grands projets brestois servent-ils la politique de développement de l’agglomération ?

J’ai coutume de dire qu’il n’y a pas de grands ou de petits projets mais les pièces d’un puzzle qui s’assemblent et qui font la ville. Ces projets sont le fruit d’une volonté politique comme le tramway abandonné en 1990 et repris en 2001 mais aussi, non pas du hasard, de l’histoire. Ainsi, c’est l’Etat qui n’a plus besoin du plateau des Capucins ou de l’espace du port du Château. La combinaison des projets les uns avec les autres est intéressante : si l’on prend le quartier difficile de Pontanezen-Europe, on y fait passer le tramway, on a démoli les immeubles, réaménagé l’espace public et, aujourd’hui, cela n’a plus rien à voir avec ce qui existait avant. Le tram c’est d’abord du transport collectif mais c’est aussi de la requalification urbaine sur 14 km.

Il y a ici une tradition de coopération. Comment l’expliquez-vous ?

Nous sommes au bout du monde et si nous ne nous mobilisons pas, rien n’arrivera tout seul. Il faut unir nos forces avec les différents partenaires, comme nous le faisons avec la CCI ou la Marine nationale.

Dans la compétition des grandes villes de l’Ouest, que peut mettre Brest en avant ?

Le lien à la mer est primordial. Le rôle de Brest dans le développement de l’économie maritime est essentiel et ce, qu’il s’agisse de la construction et la réparation navale civile ou militaire, de la présence de la Marine nationale ou de l’océanographie. Pendant trop d’années, Brest a vécu dans une monoculture liée à la Défense. Aujourd’hui, elle doit évoluer. C’est pour cela que par exemple, avec la région, nous allons investir dans les énergies marines renouvelables. Et je vous rappelle qu’en 2010, le Premier ministre a annoncé que le siège de France Energie Marine serait ici.

Comment pallier l’éloignement ?

Nous ne changerons pas la géographie. La CCI a porté le développement de la construction de la nouvelle aérogare et aujourd’hui on dépasse le million de passagers annuel. Le TGV va arriver et le développement du très haut débit est en cours, mais évidemment ce sont des dossiers lourds qui nécessitent le consensus avec de nombreux acteurs publics et privés.

Quel doit être le rôle de Brest dans la politique d’aménagement du territoire de la Bretagne ?

Rennes est la capitale économique et administrative. Elle est située à l’est, et Brest, deuxième grande ville, est à l’opposé. La Bretagne a besoin d’une agglomération forte à l’ouest et il faut se donner les moyens de la construire. A ce titre, la création du pôle métropolitain du Pays de Brest en avril dernier est intéressante puisque ce syndicat mixte a compétence sur le Scot (schéma de cohérence territoriale) et, demain peut-être, viendront s’ajouter les transports, l’énergie ou encore l’eau. Eau du Ponant, créée avec trois autres structures intercommunales, assure la gestion de l’eau sur 40 % du territoire du pays de Brest. Mais j’ai l’espoir que d’autres nous rejoignent.

Le pôle métropolitain vous paraît la bonne échelle ?

Il ne faut surtout pas en faire un échelon supplémentaire qui, par exemple, viendrait lever l’impôt. Mais c’est un périmètre intéressant. De fait, la communauté urbaine de Brest a été créée très tôt - en 1973 - sur un territoire de huit communes qui, de surcroît, n’a jamais évolué. Ainsi, le pays de Brest gagne des habitants mais les grands équipements sont portés par une intercommunalité dont la population baisse et qui perd donc de la richesse. Le territoire de la communauté urbaine de Brest est petit et nous n’avons que peu de foncier.

Pourquoi avoir adhéré au pôle métropolitain Loire-Bretagne ?

D’abord, je vous rappelle que si les communautés d’agglomération ont délibéré, il manque pour l’instant celle des deux conseils régionaux et la validation de l’Etat. Après des années de dialogue au sein du réseau des grandes villes de l’Ouest qui fonctionnait comme un club de discussion informel, le pôle métropolitain va venir donner une existence juridique au cadre de nos échanges. Par ailleurs, ne pas y adhérer nous faisait courir le risque de laisser Nantes et Rennes dans un face-à-face et d’être exclu du jeu.

PHOTO - 646768.BR.jpg
PHOTO - 646768.BR.jpg - © Didier Olivre/Le Moniteur
Parcours

Institut d’études politiques de Paris, docteur en droit, DESS d’administration locale, Ecole nationale des impôts.
Ancien auditeur de l’Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN).
De 1985 à aujourd’hui : chargé de cours de droit public à l’université de Bretagne occidentale.
1988 à 1993 : chargé de mission au cabinet de Louis Le Pensec, ministre des DOM-TOM.
1989 à 1997 : adjoint au maire de Brest.
1997 à 2001 : conseiller municipal de Brest.
1997 à 2002 : député du Finistère.
1998 à mars 2001 : conseiller régional de Bretagne.
Depuis 2001 : maire de Brest et président de la communauté urbaine.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur