En direct

Evénement

Le Komatsu HM300-3 soigne son freinage

le 10/02/2012  |  International

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Valider

Pas de ralentisseurs de boîte ni d’échappement mais des freins à bain d’huile contrôlés électroniquement.

Sortis il y a dix ans, les tombereaux articulés Komatsu en sont déjà à leur troisième génération. La dernière, dévoilée cette année, comporte un moteur avec recirculation des gaz d’échappement et un filtre à particules placé non pas derrière la cabine, comme chez Volvo, ni sous le capot, comme chez Caterpillar, mais sur le côté, inséré dans le garde-boue à l’aplomb de la roue avant droite. Cette astuce permet de réduire l’encombrement du bloc-moteur et de dessiner un capot arrondi et plongeant, une rupture stylistique pour Komatsu dont les premiers tombereaux avaient surpris (et souvent déplu) par leurs capots rectangulaires aux arêtes tranchées. Au-delà du design, le HM300-3 se distingue par son freinage : quatre freins à bain d’huile (les roues arrière ne sont pas freinées), dessinés et fabriqués par Komatsu lui-même. « Il s’agit d’un composant clef qui n’a pas d’équivalent sur le marché », souligne le constructeur. Tout repose sur eux. Le freinage d’urgence à l’aide de la pédale bien sûr, mais également le ralentisseur commandé par un levier à droite du volant. Celui-ci agit seulement sur les freins, contrairement à ce qui se passe sur les autres tombereaux, équipés d’un ralentisseur hydraulique intégré dans la boîte de vitesses et d’un ralentisseur moteur. Même chose pour le contrôle électronique de la motricité, le « Traction Control System » monté en standard : un ordinateur détecte le patinage d’une roue et joue sur les freins pour améliorer la traction, à la façon d’un blocage des différentiels.

PHOTO - 615694.BR.jpg
PHOTO - 615694.BR.jpg - © Komatsu
Point fort

Ce n’est qu’assez récemment que Komatsu s’est intéressé aux tombereaux articulés : il s’est longtemps contenté de poser son logo sur des machines Moxy. Le bureau d’études japonais met les bouchées doubles en faisant évoluer très vite sa machine (trois générations en moins de dix ans) et en y intégrant des innovations techniques exclusives.

Caractéristiques

Charge utile : 28 000 kg.
Volume utile : 17,1 m³.
Puissance moteur : 248 kW (332 ch).
Technique moteur : EGR DPF.
Transmission : 6 x 6 permanent.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur