En direct

Le HPV se fait sa place
Différents types d’écrans - © © Doerken

Le HPV se fait sa place

Franck Guidicelli (article de janvier 2008) |  le 03/01/2008  |  Technique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Technique
Valider

Avec moins de contraintes de pose et de poids, l’écran HPV (hautement perméable à la vapeur) a su séduire les couvreurs. Ce qui explique son ascension fulgurante.

L’offre est essentiellement orientée vers les produits respirants, même si leur coût est plus important. Eric Zimmer précise que « la suprématie des HPV s’explique en partie par leur faculté à assurer une étanchéité à l’air idéale pour renforcer le pouvoir isolant des isolants mis en place ce qui entre pleinement dans les recommandations de la RT 2005 ». Ce que nous confirme Christophe Lagrange : « Ce marché va être véritablement boosté par la RT 2005 puis la RT 2010 ». Christophe Beyer constate, lui, que « l’écran HPV permet une pose dans tous les cas de figure, cela évite d’ouvrir le faîtage mais permet aussi d’être directement au contact de l’isolant. Les artisans sont plus tranquilles : que les combles soient aménagés ou non, qu’ils le deviennent dans le futur, les risques de condensation sont écartés ». Cependant dans les HPV, la résistance (le R) est aussi à l’ordre du jour. De plus en plus, les fabricants souhaitent proposer des produits toujours plus costauds et résistant à la déchirure au clou. Jean-Luc Petis, conseiller technique chez Onduline, se félicite « de pouvoir dès le début 2008 compléter notre gamme avec un écran R2 qui va répondre aux attentes du marché ». Un marché et une offre qui doivent s’adapter aux habitudes des artisans et des régions. Ainsi Christophe Lagrange constate que « dans les zones où l’ardoise est incontournable, comme en Bretagne par exemple, l’écran bitumineux a encore beaucoup de parts de marché ».

Les réfléchissants en plein développement


Pour développer nationalement sa pénétration, l’écran de sous-toiture doit aujourd’hui combiner plusieurs fonctions parmi lesquelles celle du confort d’été dans les combles notamment. Ainsi, les écrans réfléchissants commencent à être très souvent demandés. Eric Zimmer y voit là une solution d’avenir : « Le réfléchissant permet de renvoyer les infrarouges vers l’extérieur et d’ainsi assurer un confort d’été. Chez Siplast, nous proposons d’ailleurs avec le Therm’X une solution qui vient se poser directement sur la laine. Ces solutions pourraient devenir rapidement des vrais compléments d’isolation traditionnelle ce qui est très appréciable dans des travaux de rénovation où l’isolation va être améliorée par l’extérieur ». José Faucheux, couvreur dans l’Aisne, se félicite de l’arrivée de ces produits sur le marché : « L’écran ne se contente plus d’être une simple barrière mais il participe activement au confort et cela va dans le sens de l’histoire ».
Quant aux futurs développements de produits, Christophe Lagrange nous donne une piste : « Prochainement, nous allons commercialiser un écran avec une bande adhésive intégrée pour coller le recouvrement et assurer une bonne étanchéité à l’air ». Ce que Doerken a déjà mis en place se réjouit Paul Merle, directeur commercial de Doerken France : « Nous proposons des produits HPV avec des bords autocollants intégrés afin d’assurer une étanchéité au vent parfaite ».
De son côté, Soprema joue le naturel. A Batimat, le fabricant a présenté son nouvel écran de sous-toiture à base de fibres de lin. Le Flaxline devrait être commercialisé au début du deuxième semestre 2008. Christophe Beyer, responsable marketing, s’impatiente déjà : « le Flaxline va être le premier écran en fibre naturelle. Il apportera plus de confort dans la mise en œuvre et présentera une perméabilité à la vapeur d’eau très importante grâce au lin ».

Différents types d’écrans

- Les bitumineux : ils sont constitués d’une armature en non-tissé et de fibres synthétiques enduites de bitume. Très étanches, ils sont moins souples que les autres écrans et présentent une faible perméance, ce qui nécessite une ventilation soignée.
- Les multicouches : en matériau de synthèse (polyéthylène, polypropylène…), armé et microperforé, ils sont beaucoup plus légers.
- Les HPV : très performants, les écrans « hautement perméables à la vapeur » sont caractérisés par une perméance élevée facilitant l’évacuation de toute la vapeur d’eau excédentaire. Ils peuvent se poser directement sur l’isolant sans ménager une lame d’air.
- Les réfléchissants : les écrans réfléchissants placés sous les tuiles renvoient une grande partie des rayons infra-rouges reçus, réduisant l’énergie thermique transmise aux combles. Ils contribuent ainsi à améliorer le confort d’été.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur