En direct

LE HAVRE

bertrand escolin |  le 04/06/1999  |  TransportsAménagementInternationalMancheEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Aménagement
International
Manche
Europe
France entière
Paris
Architecture
Valider

Point majeur d'arrimage de la Manche, le Port autonome du Havre bouscule les idées reçues sur le déclin de l'ambition portuaire française.

Qualifié dès septembre 1995 de « dossier d'intérêt national et d'enjeu économique majeur » par le président de la République, avalisé en décembre dernier lors du comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire (CIADT) par les pouvoirs publics et placé hors contrat de plan, Port 2000, « ensemble d'équipements portuaires destiné à traiter les plus grands porte-conteneurs dans les conditions permettant de fixer au Havre les escales des grandes lignes maritimes », est désormais sur les rails. Bien que soumis à une multitude d'études préliminaires imposées par la réglementation, ce chantier, d'un montant de 3,1 milliards de francs dans sa première phase, devrait démarrer au premier semestre 2000 (les premiers appels d'offres ont été lancés en avril) pour une livraison des deux premiers postes à quai sur un terminal extérieur aux digues actuelles fin 2002, ou début 2003.

Avant le premier coup de pioche, les services du port autonome du Havre préparent le dossier d'enquête publique qui, espèrent-ils, se déroulera entre mi-août et mi-octobre dans 41 communes autour de l'Estuaire de la Seine, jusqu'à Villequier en amont. Le projet devra s'accompagner de mesures environnementales fortes afin de mieux maîtriser la gestion de l'estuaire de la Seine, suivant ainsi les avis du comité de suivi mis en place à l'issue d'un premier débat public national.

Une enveloppe de 300 millions de francs a été prévue initialement à cet effet. Mais, lors de la dernière réunion du comité de suivi, le 23 avril dernier, le comité d'experts en charge des préconisations environnementales (leur rapport définitif est imminent) a indiqué que des « mesures globales, dépassant le simple cadre de Port 2000, devraient être entreprises, sous la coordination de l'Etat et les yeux de l'Europe ».

Port-Hinterland : nécessaires infrastructures

Autres enjeux capitaux liés au projet : l'amélioration des infrastructures terrestres de desserte du port. Deux études ont été commanditées en décembre afin de mieux cerner les priorités pour d'éventuelles inscriptions au futur contrat de plan. Concernant le ferroviaire, la SNCF vient de remettre sa copie. Officieusement, il semble que la création d'une nouvelle ligne au départ du pont de Tancarville ne soit plus d'actualité, en tout cas à moyen terme. Et que les investissements nécessaires pour optimiser les liaisons entre les nouveaux terminaux portuaires à venir, ceux déjà existants et la ligne de fret actuelle vers Paris, dépasseront largement les premières estimations. Sans parler de la modernisation des voies entre Motteville et Buchy, segment nécessaire au grand contournement de l'Ile-de-France dont les dirigeants portuaires rêvent afin d'étendre l'hinterland portuaire vers l'est de la France et de l'Europe.

Du côté des infrastructures routières également, il semble que la DRE, dont les études se poursuivent, préconiseront plutôt des investissements à minima, au niveau des croisements autoroutiers notamment. Sur ce point aussi, le contenu du prochain contrat de plan sera déterminant.

Enfin, au-delà du port, s'impose une réindustrialisation du Havre, alors que les pouvoirs publics ont depuis plus d'un an à gérer le douloureux problème de la mort annoncée de la construction navale havraise (1). Ce plan de réindustrialisation « unique en France » se chiffrerait aux alentours de 15 milliards de francs. Il comprend des certitudes et quelques interrogations.

Au chapitre des investissements privés déjà annoncés se rangent le parc des équipementiers de Renault-Sandouville (entre 3 et 4 milliards, en cours) et le projet IGCC de Total, EDF et Texaco à Gonfreville-L'Orcher (environ 4 milliards entre 2000 et 2003). Il comprend également bien sûr Port 2000 dont les premiers effets d'entraînement semble déjà perceptibles. Des opérateurs de logistique s'installent ou se développent (Daher, SCAC, Buffard, Dubois, etc.) et des manutentionnaires privés investissent dans de l'outillage portuaire, par exemple.

Quant au projet Exxon (entre 4 et 5 milliards), les études se poursuivent, le site normand restant en concurrence avec un autre en Grande-Bretagne.

PHOTO : Artère nourricière de la zone industrialo-portuaire du Havre, le canal maritime pourrait voir son trafic décuplé par les projets industriels en cours dont ceux d'Exxon et Total.

ENTRETIEN ANDRE GRAILLOT, directeur général du Port autonome du Havre « Le Havre est proche de la saturation »

De mois en mois, le projet Port 2000 n'a-t-il pas accumulé du retard ?

Ce que l'on peut dire, c'est qu'il y a véritablement urgence. Malgré une période difficile pour le transport maritime liée aux crises en Asie et en Amérique du Sud, nous avons battu en mars notre record absolu en tonnages conteneurisés et nous progressons de plus de 10 % en année mobile. Nous ne sommes pas loin de la saturation.

Le feu vert gouvernemental pour Port 2000 a-t-il déjà des répercussions au niveau de nouvelles implantations, dans le domaine de la logistique notamment ?

Est-ce le projet Port 2000, l'achèvement de l'autoroute A29 ou nos bons résultats de l'année 1998 ? Il est exact que de nouveaux chargeurs ont décidé récemment de choisir Le Havre comme point de passage de leurs marchandises et que les contacts se sont intensifiés durant l'année 1998 en vue d'implantations d'opérateurs, notamment sur le Parc Logistique du Pont de Normandie. D'ici la fin de l'année, 40 000 m2 d'entrepôts supplémentaires devraient s'y ouvrir et d'autres dossiers avancent.

(1) Les Ateliers et Chantiers du Havre pourraient disparaître dès l'automne prochain soit 1 000 emplois directs et 1 500 indirects (confirmation ministérielle ce jour, le 19-5-99).

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Cet article fait partie du dossier

PORTS MANCHE/ATLANTIQUE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur