Entreprises de BTP

Le Havre retrouve sa réparation navale

Après le traumatisme de la fermeture en 1999 des ACH, le dernier chantier naval havrais, l’Etat, les collectivités locales et des entreprises privées vont injecter 41,5 millions de francs (6,33 millions d’euros) dans la constitution d’un pool de réparation navale autour des sociétés Siren (filiale des ACH), Spin et TMTM. Au total, 12 entreprises locales doivent intégrer ce pool qui, à une autre échelle, est le pendant havrais du pool de réparation cherbourgeois constitué en 2000 autour du chantier Constructions Mécaniques de Normandie (CMN)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X