L'Actu

Le haut-débit au défi du Wifi

Les sixièmes rencontres d’Autrans, rendez-vous annuel de l’Internet français, ont longuement évoqué le Wifi (réseau haut-débit sans fil) qui pourrait bien venir bouleverser la donne de l’internet haut débit « classique » (câble, ADSL, UMTS).
Le Wifi (pour « wireless fidelity »), basé sur la norme 802.11b, peut en effet couvrir un immeuble, un quartier, une gare, un aéroport ou un campus. Il permet de surfer sur le Net, sans fil, en insérant simplement une carte émetteur-récepteur d’un coût modique (60 à 100 euros) dans un ordinateur. Seule contrainte : être à portée d’émetteur. Arrivé en France en mars 2001, le Wifi utilise une fréquence de transmission réservée à la défense nationale et se place, de facto, à la limite de la légalité. L’Autorité de régulation des télécommunications (ART) se veut toutefois bienveillante et a lancé à la mi-décembre une consultation publique sur les réseaux locaux sans fil. De nombreuses questions restent toutefois pendantes : vulnérabilité aux intrusions, risques de brouillage, sans même évoquer la crispation des opérateurs télécoms qui ont acquis à prix d’or des licences UMTS et qui se voient aujourd’hui concurrencés par une technique « rustique », peu mobile mais autrement moins onéreuse…

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X