En direct

Le groupe Lingenheld s’offre une vue imprenable sur Strasbourg
L'atelier de maintenance. - © © Groupe Lingenheld

Le groupe Lingenheld s’offre une vue imprenable sur Strasbourg

Laurent Miguet (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 25/04/2014  |  Travaux sans tranchéeBas-RhinMoselleVosgesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Travaux sans tranchée
Bas-Rhin
Moselle
Vosges
France entière
Valider

A l’issue d’un chantier de 10 millions d’euros à Oberschaeffolsheim (ouest de Strasbourg), le groupe régional de travaux publics Lingenheld prépare pour la rentrée l’inauguration d’un des plus grands sites alsaciens construits pour cette activité au cours des dernières années.

« Enfin, de la place » ! Président du groupe éponyme de Travaux publics, Georges Lingenheld exprime sa satisfaction, en montrant le nouvel atelier de maintenance de 4000 m2 qui quadruple la surface actuellement utilisée par l’agence travaux publics du Bas-Rhin, à l’étroit dans la commune voisine de Wolfisheim. Organisé autour de deux ponts roulants, le bâtiment, réceptionné mi-avril, émerge de la crête nord-sud qui domine l’ouest de Strasbourg, sur la commune d’Oberschaeffolsheim, aux limites de la communauté urbaine. Les surfaces qui l’entourent servent d’espace de démonstration : des blocs d’angles de bordure de trottoirs en granit encadrent les parkings réalisés avec des fraisats ou des enrobés de synthèse.

Maintenance, bureaux, logement

La masse de l’atelier s’impose au premier regard sur le site, mais pour mesurer l’espace et comprendre la joie du président, il faut monter au second étage de l’immeuble de bureaux voisin, dans la salle de réception orientée au sud : à gauche, la Forêt noire barre l’horizon d’une vue centrée sur la ville de Strasbourg, où la flèche sombre de la cathédrale capte l’attention ; à droite, la chaîne des Vosges se détache des ondulations des collines agricoles du Kochersberg. Enfin, au pied des 1500 m2 de bureaux dont la réception aura lieu en mai, un troisième bâtiment apparaît : le logement de services des gardiens du site.

Bardés, lazurés  et crépis de bandes vertes et jaunes comme le colza et le maïs des champs qui l’entourent, les trois bâtiments dessinés par l’agence d’architecture Rey Lucquet, et mis en forme avec le bureau d’études OTE, témoignent d’une recherche de qualité sans ostentation. L’escalier métallique en colimaçon, réalisé par Stroh dans le hall d’accueil des bureaux, constitue le principal geste architectural. Le bois massif des portes posées par Weinmann coûte certes plus cher qu’un matériau aggloméré, mais il durera plus longtemps. Le maître d’ouvrage prouve par l’exemple la sincérité de son attachement à la mobilisation des compétences locales, parmi lesquelles il faudrait également citer celles de Sotravest (gros oeuvre) Sovec (électricité), BCM (charpente métallique), Boehm (peinture), Kreiss (chauffage) ou Gaupp (plâtre).

Développements industriels

Outre les travaux publics du Bas-Rhin, le site d’Oberschaeffolsheim, où Lingenheld a démarré le recyclage de matériaux et la dépollution de terres à partir des années 1990, regroupe les activités développées depuis cinq ans : issues du rachat de Haar en 2009, la démolition et le désamiantage quittent Haguenau pour rejoindre Oberschaeffolsheim. Cette concentration crée l’occasion d’internaliser des activités autrefois sous-traitées, comme la régénération de matériels amiantées, qui imposait jusqu’ici leur acheminement jusque dans la région de Bordeaux : des locaux confinés jouxtent l’atelier de maintenance pour accueillir les désamianteurs.

L’activité industrielle, qui génère déjà une noria quotidienne de 400 véhicules, va connaître de nouvelles étapes, dans la foulée de la mise en service du site : le déplacement du recyclage entraînera en 2015 l’aménagement d’un terrain de 4,5 ha, et dégagera l’espace nécessaire au dépôt de 800 000 t de déchets inertes. Dans la perspective des ouvrages à construire pour le futur contournement autoroutier de Strasbourg, Lingenheld mettra en service une centrale à béton, « la première pour l’ouest de l’agglomération », souligne le président. Basé à Dabo (Moselle) et rayonnant sur l’Alsace et la Lorraine, le groupe régional de 500 salariés pour 120 millions d’euros de chiffre d’affaires poursuit la fabrication de mélanges terre-pierre, utilisés pour les voiries engazonnés des transports en commun en site propre : avec 10 000 t/an depuis deux ans, cette activité atteint l’échelle industrielle, sans concurrence française dans l’Est de l’hexagone.

Malgré les 10 ha soustraits à l’activité agricole par son extension, le site d’Oberschaeffolsheim ne devrait pénaliser ni l’agriculture, ni le grand hamster d’Alsace : l’entreprise a acquis 20 ha dans ce but, dont une partie sur la commune voisine de Stutzheim. L’accord prévoit des cultures adaptées à l’habitat du célèbre rongeur.

Commentaires

Le groupe Lingenheld s’offre une vue imprenable sur Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur