En direct

Le groupe Eiffage va donner une nouvelle jeunesse à la Marina Baie des Anges
Au cœur de la marina, Eiffage va ériger un bâtiment de 7 000 m2 SP qui va abriter un hôtel, un restaurant mais aussi la capitainerie. - © Erades & Bouzat Architectes

Le groupe Eiffage va donner une nouvelle jeunesse à la Marina Baie des Anges

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 01/10/2020  |  Alpes-MaritimesEiffage ConstructionImmobilierEiffage contratsConcession

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Alpes-Maritimes
Eiffage Construction
Immobilier
Eiffage contrats
Concession
Concessions
Valider

En groupement avec la Banque des Territoires et Sodeports, Eiffage Concessions a remporté la nouvelle concession de la Marina Baies des Anges à Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes. Concédée par la commune, la délégation de service public d’une durée de 30 ans débutera le 1er janvier 2021. Le groupement prévoit d’investir 63,6 millions d’euros dans la modernisation du port créée dans les années 1970.

Mi-2024 après quatre ans de travaux, la Marina Baie des Anges à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), posée aux pieds du complexe immobilier emblématique, classé « patrimoine du XXe siècle », aura retrouvé une nouvelle jeunesse.

C’est en tout cas ce qu’ont affirmé les représentants d’Eiffage Concessions venus présenter avec les autres membres de leur groupement, Sodeports et la Banque des Territoires, ce mercredi 30 septembre au pôle culturel de la commune azuréenne, le projet de modernisation du port de plaisance créé dans les années 1970 par l’Etat.

30 ans de concession

Eiffage Concessions était en lice avec des groupements conduits par Fayat, Vinci et la Sycim. Ce dernier, dont le groupement avait exploité le port pendant cinquante ans, avait déposé, au printemps, suite au choix du nouveau concessionnaire par la commune, un recours en référé au tribunal administratif de Nice.

Débouté, il a saisi le Conseil d’Etat. Cela n’a pas empêché la commune de signer le contrat de concession avec Eiffage Concessions, le 23 septembre.

D’une durée de 30 ans, la concession porte sur le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de l’infrastructure créée dans les années 1970 par l’Etat. Sur la durée du contrat, le montant de l’investissement s’élève à près de 64 millions d’euros.

Approche environnementale

Parmi les offres retenues, celle présentée par Eiffage Concessions a obtenu les faveurs des élus car elle répondait le mieux au cahier des charges qui mettait l’accent sur le développement durable. L’ambition de la commune et d’Eiffage Concessions est en effet de faire du site un port moderne répondant aux derniers usages mais aussi respectueux de l’environnement.

L’utilisation des calories de l’eau de mer pour la climatisation et le chauffage, la création de nurseries artificielles pour favoriser le développement de poissons ou encore l’installation de collecteurs de déchets flottants sont les différentes mesures promises par le groupement pour atteindre le label Pavillon bleu et la certification Port propre et actif.

Cœur Marina

Cette approche environnementale se traduit dans Cœur Marina conçu selon la démarche « Bâtiments durables méditerranéens » avec un niveau argent. Construit en lieu et place de l’ancien bâtiment Biovimer, aujourd’hui en partie désaffecté, cet ensemble mixte de 7 000 m2 abritera un hôtel 4 étoiles de 65 chambres, un restaurant, un espace aqualudique et de thalassothérapie, des bureaux.

Dans une logique de regroupement des fonctions et de rationalisation de l’espace, ce nouveau lieu de vie va accueillir également, au dernier étage, la capitainerie, ainsi qu’au niveau R-1 et sur une partie du rez-de-chaussée plus de 300 places de stationnement. « Nous avons augmenté la capacité des stationnements qui seront cependant concentrés dans Cœur Marina pour libérer de la place à l’extérieur », a précisé Jacques-Nicolas Ojea, directeur de projet Eiffage Concessions. « La reconfiguration du port, dont le périmètre ne change pas, offre en effet l’opportunité de rétablir la promenade de mer avec des voies donnant la priorité aux mobilités douces », a-t-il insisté.

Ajustements mineurs

Côte mer, un quai d’honneur de 2 000 m2 prolongera Cœur Marina. Quant au plan d’eau, qui restera spécialisé dans l’accueil de la petite plaisance, il va connaître « des ajustements mineurs car il a été bien conçu », selon Ludovic Richard, président de Sodeports. « Dès 2021, nous allons nous attaquer à la remise à neuf du plan d’eau avec le remodelage de tous les ouvrages souterrains. Nous pourrons ainsi adapter le port à l’architecture des bateaux d’aujourd’hui, comme les catamarans. Par ailleurs, tous les réseaux vont être repensés et refaits pour un port qui amène toutes les solutions de digitalisation », a-t-il détaillé Ludovic Richard.

Au final, le port offrira 515 postes contre 527 actuellement mais il sera plus adapté aux nouveaux usages des plaisanciers.

Concertation

Sur un site emblématique, limitrophe d’une zone résidentielle, la tâche ne sera pas aisée. Le maire Lionnel Luca en est bien conscient.

Le 30 septembre, lors de la présentation de l’équipe lauréate, il a ainsi rappelé à plusieurs reprises que le cahier des charges établi pour moderniser ce « site à enjeux et à intérêts multiples », a été élaboré en concertation avec les riverains et les usagers. « Le port est aujourd’hui à bout de souffle. Ce qui profitera à Marina Baie des Anges, profitera à tous », a-t-il insisté.

Christophe Ribal, directeur des programmes bâtiments chez Eiffage Concessions, a renchéri en promettant de « la rigueur et de l’engagement, car la stratégie d’Eiffage est d’accompagner sur le long terme ».

Eiffage Concessions a confié à Eiffage Construction associée à l’agence d’architecture Erades & Bouzat Architectes la réalisation de l’opération. Conformément au contrat de concession, 20 % du montant des travaux devront être confiés à des entreprises locales.

En attendant les premiers coups de pioche début 2021, le groupement va déposer les permis de démolir. Phasé, le chantier va démarrer sur la zone nord au niveau de l’aire de carénage.

Calendrier

2020 : APS, APD, PRO, permis de démolir et de construire, autorisations administratives
2021 : reprise des affouillements, réalignement des chaînes et réparation de la darse
Mi-2021 - mi-2022 : démarrage des travaux dans la zone nord
Mi-2021 - mi-2022 : réfection de l’aire de carénage
Fin 2022-début 2023 : rallongement du musoir tribord sur la digue
Deuxième trimestre 2023 : aménagements extérieurs ; réfection des réseaux et enrobés
Mi-2023 : fin des travaux sur la zone nord
De 2022 au deuxième trimestre 2024 : travaux sur la zone sud avec la réalisation du quai d’honneur et la construction du bâtiment Cœur Marina ; aménagements extérieurs

Commentaires

Le groupe Eiffage va donner une nouvelle jeunesse à la Marina Baie des Anges

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Lire et concevoir un paysage

Lire et concevoir un paysage

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil