Entreprises de BTP

Le gros coup de blues des architectes britanniques

Mots clés : Architecte

Près de la moitié des 40 000 architectes basés Outre-manche ont vu les projets sur lesquels ils travaillaient suspendus depuis le Brexit. Les conditions d’accès futures au marché européen inquiète aussi la profession. 

Le Royaume Uni n’a pas encore officiellement quitté l’Union Européenne que l’architecture britannique pâtit déjà du Brexit. En effet, une étude récente de l’association britannique des architectes, le Royal Institute of British Architects (RIBA), révèle que 74% des architectes basés dans le pays constatent que des projets de construction sur lesquels ils travaillent sont suspendus depuis le referendum, tandis que 43% ont tout bonnement vu des projets annulés.

La raison? Les incertitudes liées au départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne, mais aussi la nature de la nouvelle relation entre les deux entités, notamment sur les sujets qui importent le plus aux architectes: l’accès au marché européen, la formation de professionnels déjà bien qualifiés, et les mesures s’assurant que le marché domestique de la construction reste vigoureux.

 

Besoin d’accès au marché unique

 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X