En direct

Le Grenelle rebat les cartes du marché
Dans le neuf comme en rénovation, l'ITE offre une large palette vesthétique grâce à la diversité des systèmes et matériaux. - © © Eternit

Le Grenelle rebat les cartes du marché

Stéphane Vigliandi |  le 07/01/2010  |  Technique

Un boum d'environ 30 % en 2008 ! Des volumes posés qui auraient encore grimpé de + 15 à + 20 % au premier trimestre 2009... Les gisements de croissance restent encore importants.

En l'absence de statistiques officielles, les estimations sur le marché français de l'isolation thermique par l'extérieur (ITE) ont de quoi donner le tournis à certains acteurs des matériaux de construction. Pourtant, avec ses quelque 5 à 6 millions de m² posés par an, l'Hexagone pointe bon dernier de la classe en Europe. Rien à voir face aux 40 millions de m² qu'installent tous les ans les entreprises d'outre-Rhin - leader sur le Vieux Continent - ou aux 38 millions de leurs voisins polonais. Même l'artisan slovaque fait mieux que ses confrères français, avec 6,3 millions de m² en 2008. Pourquoi un tel retard ? « Outre l'inertie des habitudes constructives, les réticences architecturales pour raisons esthétiques, la technologie des isolants sous enduits minces (plus de 60 % de PdM) a souvent été associée à l'habitat social et souffre encore d'une mauvaise image. Sans compter le poids de certains lobbies industriels ! On a fait plus de 42 millions de m² de plancher sous isolation intérieure... pour rien », peste Gérard Fleury, consultant pour le cabinet TBC. « Il ne faut pas diaboliser les techniques par l'intérieur, temporise Yves Baum, secrétaire général du Groupement du mur manteau (G2M). Avec environ 700 000 logements à rénover par an pour se plier au plan Bâtiment du Grenelle, il y a de la place pour tout le monde. » D'autant que, « dans le neuf, les cémistes entre autres s'intéressent de plus en plus à ces complexes pour référencer en catalogue des maisons BBC via l'ITE », observe Laurent Galloux, à la tête du pôle enduits chez ParexLanko.

Article paru dans Négoce - 1er mai 2009

Avis d’expert : Dominique Delassus, Président du groupement du mur manteau (G2M)

« Des gisements de croissance encore virtuels... pour l'instant ! »
Tous procédés confondus, le marché français des ITE stagnait depuis plusieurs années. Mais, sous l'influence du Grenelle et de ses exigences thermiques (label BBC dès 2012, puis le bâtiment à énergie positive à partir de 2020), la filière Bâtiment se retrouve face à un formidable rendez-vous technologique et, bien sûr, économique.La croissance sera sans doute linéaire dans un premier temps. Mais, à terme, les gisements de croissance sont colossaux. Au total, ce sont pas moins de 19 millions de maisons individuelles et 13 millions de logements collectifs qui devront améliorer leur isolation thermique. En raison de ses caractéristiques intrinsèques (correction des ponts thermiques, inertie renforcée, étanchéité), l'ITE séduit aussi de plus en plus les maîtres d'œuvre publics et privés sur le secteur du neuf. Si le marché était jusqu'ici entre les mains essentiellement des peintres et enduiseurs, la multiplicité des systèmes permet à d'autres corps d'état (maçons, façadiers, couvreurs ou encore charpentiers) de prendre un virage stratégique. D'ailleurs, certaines entreprises se positionnent dorénavant comme des rénovateurs de la thermique via des consortiums, coentreprises ou GIE temporaires. Enfin, une tendance lourde émerge dans la filière : la combinaison de plusieurs types de complexes (bardages en soubassement et isolant sur enduits minces en parties hautes par exemple) sur un même bâti. C'est là un moyen efficace de créer de la variété architecturale dans le paysage urbain.

Réglementation

L'ITE dans la loi Grenelle
Tout comme l'isolation rapportée par l'intérieur, ce système est éligible au titre de l'éco-PTZ pour les logements construits avant le 1er janvier 1990. Il bénéficie par ailleurs de la TVA à 5,5 %, des crédits d'impôt et aides attribuées par certaines collectivités et l'Anah.

DTU, un serpent de mer ?
Cahiers des prescriptions techniques du Cstb, avis technique (AT), agrément technique européen (ATE), DTU des différents corps d'état concernés par la pose de complexes d'isolation par l'extérieur... : si une pléiade de textes encadre la mise en œuvre, il n'existe toujours aucun DTU générique ou pluritechnique. À noter que le mur de parement en brique vient d'intégrer la version révisée du DTU 20-1 ; notamment quand ce système est associé à l'ITE.

Exception culturelle
Outre cet arsenal, la filière s'appuie aussi sur le document technique d'application. Ce DTA est un complément à l'ATE et au marquage CE.

Les risques feu
Pour renforcer le principe de précaution dans les immeubles de grande hauteur (IGH), l'instruction technique façades n° 249 - en cours de révision - pourrait être opérationnelle d'ici à la fin 2009.

Commentaires

Le Grenelle rebat les cartes du marché

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX