En direct

Le Grand Stade de Lille se fera
Le Grand Stade de Lille est un projet porté par Eiffage avec comme architecte mandataire Valode et Pistre, associé à l’architecte bordelais Pierre Ferret (stade de Furiani) et aux BET Iosis pour le béton et Arcora pour la structure métallique. - ©

Le Grand Stade de Lille se fera

Defawe Philippe |  le 25/09/2008  |  NordArdennesAisnePas-de-CalaisHaute-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
Ardennes
Aisne
Pas-de-Calais
Haute-Marne
Somme
Transports
Aube
Marne
Oise
Sport
Contrat de partenariat
Europe
Réglementation
Commande publique
Réglementation des marchés publics
Valider

Les élus de la communauté urbaine de Lille ont autorisé le 25 septembre leur présidente, Martine Aubry, à signer le contrat de partenariat avec Eiffage concernant le Grand Stade de Lille. Ce contrat doit être signé avant mi-octobre.

La délibération a été adoptée après une longue période de négociation avec le candidat préféré choisi en février dernier par Lille métropole communauté urbaine (LMCU). Durant ces quelques mois, la redevance annuelle de la collectivité locale (pendant 31 ans) a pu être réduite de 14,2 millions à moins de 10 millions d’euros grâce à une taxe spectacle qui sera versée par le club de football de Lille (1,6 million) et la société de projet portée par Eiffage (0,4 million) ; un intéressement aux bénéfices de la société de projet (0,2 million) et au club (0,5 million) et par une répartition de la taxe foncière entre la commune d’accueil, Villeneuve d’Ascq, et LMCU qui en récupèrera 1,2 million et une augmentation des droits de "naming" de 1 million d'euros.
Malgré le vote contre des Verts, l’abstention des élus de l’opposition et du groupe des petites communes, Martine Aubry pourra signer dans les prochains jours le contrat de partenariat avec Eiffage et lui permettre de demander les autorisations d’urbanisme.
Par ailleurs, concernant les conditions d’accessibilité au site, un chantier de voierie estimé à plus de 200 millions d’euros en février, la facture a également été réduite de 30 millions d’euros pour la collectivité. Martine Aubry a assuré avoir le financement de l'Etat pour la construction d’une nouvelle bretelle autoroutière entre l’A22 et le site (estimée à 45 millions) et l’engagement du conseil général du Nord à hauteur de 20 millions d’euros.

Maxime Bitter (bureau du Moniteur de Lille)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur