En direct

Le Grand Paris des écrivains 10/10 : «Le dernier trajet de Roland Barthes»
«Le dernier trajet de Roland Barthes», par Laurent Binet - © Pavillon de l'Arsenal/Stefan Cornic

Le Grand Paris des écrivains 10/10 : «Le dernier trajet de Roland Barthes»

Service Architecture & Urbanisme |  le 09/12/2021  |  CulturePavillon de l'ArsenalParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Culture
Pavillon de l'Arsenal
Paris
Valider

Pour la deuxième saison de cette manifestation, le Pavillon de l’Arsenal (Paris IVe) propose dix nouveaux films courts d'écrivains, réalisés par Stefan Cornic, entre documentaires, fictions et poésie. Suite et fin avec, cette semaine : «Le dernier trajet de Roland Barthes», par Laurent Binet…

«Tout pèlerinage est un rendez-vous avec la mort, mais celui-ci, sans doute, un peu plus que les autres. Le 25 février 1980, en quittant un déjeuner avec François Mitterrand organisé par Jack Lang dans un appartement de la rue des Blancs-Manteaux, Roland Barthes ignore qu’il entame son dernier trajet. Il souhaite se rendre à son bureau du Collège de France pour trier des diapos afin de préparer son cours sur Proust.
C’est à moins de deux kilomètres, à peine plus de 20mn à pied. Barthes pourrait prendre un bus, un taxi, ou s’y rendre en métro, mais il aime marcher.
Quel fut son itinéraire, je n’ai aucun moyen de le savoir. Si je me fie à mon GPS, le chemin le plus court passe par la rue Vieille-du-Temple, et même si Barthes n’était pas un adepte de la ligne droite, c’est celui que je choisis. (Si j’étais de mauvaise foi, je dirais que le GPS est un système de signes non verbal, mais c’est faux : c’est juste une carte.) […]» Laurent Binet

Avec «Le dernier trajet de Roland Barthes», l’écrivain nous fait marcher dans les pas du célèbre écrivain et sémiologue, entre le quartier du Marais et le Quartier latin, avant qu’il ne se fasse renverser par la camionnette d’une blanchisserie.



Laurent Binet est l’auteur, notamment, de : «HHhH» (Grasset, 2010, prix Goncourt du premier roman), «La Septième Fonction du langage» (Grasset, 2015, prix du roman Fnac, prix Interallié) et «Civilizations» (Grasset, 2019, Grand prix du roman de l’Académie française).

Films co-produits par Le Pavillon de l'Arsenal et Année Zéro.

Commentaires

Le Grand Paris des écrivains 10/10 : «Le dernier trajet de Roland Barthes»

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil