En direct

Le Grand Pari(s) de l'emploi et des entreprises

le 23/12/2016  |  ConjonctureTravailParisVal-de-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Travail
Paris
Val-de-Marne
Valider
Transports -

Société du Grand Paris (SGP), conseil régional d'Ile-de-France, conseil départemental du Val-de-Marne, services de l'Etat et Pôle emploi vont travailler ensemble au sein d'un comité stratégique entreprises-emplois de la ligne 15 sud du Grand Paris Express (GPE), installé le 7 décembre à Créteil par Jean-François Carenco, préfet de région. Cette ligne - de Pont de Sèvres à Noisy-Champs - représente un investissement de 7 milliards d'euros.

L'ambition de ce comité stratégique : assurer un maximum de retombées économiques pour les entreprises du BTP et les 5 000 demandeurs d'emplois du Val-de-Marne ayant déjà travaillé dans le secteur. Maître d'ouvrage du GPE, la SGP s'engage sur un montant d'heures d'insertion représentant au moins 5 % de l'ensemble des heures des marchés de travaux. Elle entend aussi favoriser l'accès des PME aux marchés en imposant qu'elles réalisent au moins 20 % des travaux. Pour atteindre ces objectifs, le comité stratégique se structure en trois groupes.

Animé par les chambres consulaires et la Direccte, le groupe entreprises veut offrir aux sociétés val-de-marnaises des prestations juridiques et de coaching pour qu'elles bénéficient au mieux des marchés de la SGP. Un groupe emploi-formation, constitué du conseil régional, de Pôle emploi et de la Fédération régionale des travaux publics, se charge de former les demandeurs d'emploi aux métiers recherchés par les entreprises. Enfin, un groupe insertion, appuyé par le département du Val-de-Marne et la Direccte, coordonne les parcours d'insertion.

« Côté social ». Jean-François Carenco a indiqué que ce comité stratégique constitue le « côté social » de la « métropolisation » de l'Ile-de-France et le premier élément d'un « Grand Paris de l'emploi et des entreprises ». De son côté, Christian Favier, président (PCF) du conseil départemental du Val-de-Marne, a suggéré de créer un « observatoire pluraliste » pour « garantir les engagements annoncés ».

PHOTO - 5128_330240_k2_k1_835782.jpg
PHOTO - 5128_330240_k2_k1_835782.jpg - © SGP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur