En direct

Le gouvernement espère 600.000 emplois" liés à la croissance verte

le 28/01/2010  | 

S'appuyant sur les travaux de 11 "comités de filière", Valérie Létard, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Ecologie a souligné que l'on pouvait "s'attendre à la création de plus de 600.000 emplois" liés à la croissance verte d'ici 2020.

La secrétaire d'Etat a notamment évoqué 200.000 dans les énergies renouvelables, 67.000 pour la réalisation de nouvelles infrastructures (nouvelles lignes à grande vitesse), et entre 39 et 43.000 dans le secteur de l'eau. Dans le bâtiment, le Grenelle de l'environnement devrait générer la création ou le maintien de 314.000 emplois.

Pour mieux identifier et quantifier ces métiers, un "Observatoire national des métiers de la croissance verte" sera créé, a-t-elle précisé lors de la clôture de la Conférence nationale sur les métiers de la croissance verte qui a eu lieu à La Défense.

Quelque 370 millions d'euros, qui devraient être issus pour l'essentiel du grand emprunt, doivent être mobilisés pour les formations aux métiers de la croissance verte, a estimé jeudi Valérie Létard, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Ecologie.

Sur le grand emprunt, le ministère a notamment sollicité 100 M EUR pour adapter "dans un temps restreint" les compétences de main d'oeuvre aux mutations technologiques liées à la croissance verte et 200 M EUR pour le soutien à des projets innovants, a précisé Mme Létard.

Les filières du BTP portent les perspectives d'emplois verts

- BATIMENT: 4 millions de professionnels à ce jour. Le Grenelle de l'environnement devrait générer la création ou le maintien de 314.000 emplois d'ici 2020: bâtiments basse consommation et rénovation énergétique des logements. Les exigences de performance énergétique créeront de nouveaux métiers de mesure et de diagnostic, et de nouveaux emplois liés aux énergies renouvelables "pour lesquels on peut craindre que la capacité d'adaptation des diplômes ne suive pas toujours l'évolution des connaissances et des méthodes".

- ENERGIES RENOUVELABLES: déjà en progression de 90.000 emplois en 2006, pour atteindre 260.000 temps-plein en 2009. Le secteur est tiré vers le haut par le photovoltaïque et les pompes à chaleur. Selon le syndicat des énergies renouvelables (SER), 200.000 emplois pourraient être créés d'ici 2020.
Mais "les compétences manquent dans certains domaines". Rien que sur l'éolien, il faudra former 1.500 techniciens de maintenance en 10 ans.

- TRANSPORTS: le périmètre retenu concerne 1,5 million d'emplois (sans compter la logistique). La réalisation des infrastructures ferroviaires en créerait 80.000 d'ici 2020; les 50 projets de tramway urbain de la loi Grenelle, au minimum 5.000 pour la gestion des réseaux, et la construction du canal Seine nord, près de 9.000 en comptant les zones logistiques.

- EAU, ASSAINISSEMENT, DECHETS: 340.000 emplois actuellement. Il faut prévoir 220.000 recrutements en 2015 dont plus de 70.000 nécessitant une formation spécifique. Le rapporteur note le déficit de diplômes sur le recyclage.
L'Outre-Mer, particulièrement en retard dans ces domaines (manque d'infrastructures), devra couvrir des "besoins préventifs et curatifs" pour réparer les dégâts.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur