En direct

Le gouvernement envisage de prendre en charge les surcoûts sanitaires
Bruno Le Maire à l'Assemblée nationale. - © Capture d'écran LCP

Le gouvernement envisage de prendre en charge les surcoûts sanitaires

AFP |  le 03/06/2020  |  France CoronavirusRelanceRéglementationArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Entreprises
Coronavirus
Relance
Réglementation
Artisans
Valider

Un troisième projet de loi de finances rectificative qui comprendra des mesures de soutien aux secteurs économiques en difficulté doit être présenté en conseil des ministres le 10 juin.

Le gouvernement envisage de prendre en charge les surcoûts liés aux mesures de protection sanitaire dans le bâtiment, a déclaré mardi 2 juin, à l'Assemblée, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le BTP a été à "85% à l'arrêt" durant le confinement pour lutter contre le coronavirus et "a redémarré fortement", selon Bruno Le Maire. "Mais il est handicapé par des règles sanitaires qui lui font perdre 25% à 30% de productivité sur chaque chantier", a-t-il souligné en réponse à une question du député LR Thibault Bazin.

"Et il y a des surcoûts. Dans le projet de loi finances rectificative (PLFR) n°3, nous aurons l'occasion d'examiner les moyens de prendre en charge ces surcoûts pour qu'effectivement, ça ne pèse pas sur la rentabilité des chantiers de bâtiment et de travaux publics", a ajouté le ministre.

Reprise de la commande publique et baisse des impôts

Ce troisième PLFR depuis la crise du coronavirus, qui comprendra des mesures de soutien aux secteurs économiques en difficulté et à l'emploi des jeunes, doit être présenté le 10 juin en conseil des ministres.

M. Le Maire a en outre rappelé l'annonce par le Premier ministre Edouard Philippe d'un plan de soutien aux collectivités locales pour accompagner la reprise de la commande publique.

Le ministre de l'Economie a enfin estimé qu'il "faut garder un environnement qui soit le plus compétitif possible" ce qui passe "par la baisse des impôts de production qui pèsent sur la compétitivité de ces entreprises et sur leur rentabilité".

La baisse de ces impôts, qui sont plus élevés en France que notamment en Allemagne, sont réclamés avec insistance par le patronat.

Commentaires

Le gouvernement envisage de prendre en charge les surcoûts sanitaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur