Le moniteur
Le golf de la Côte d’Albâtre ressuscite le Clos Masure
Le golf de la Côte d'Albâtre met en valeur les trois composantes paysagères du pays de Cau: plateau, forêt et vallée. - © © DR

Le golf de la Côte d’Albâtre ressuscite le Clos Masure

Laurent miguet |  le 27/04/2018  |  Seine-MaritimeEtatSport

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Seine-Maritime
Etat
Sport
Valider

La qualité technique d’un golf n’implique pas la standardisation des paysages. La communauté de communes de la Côte d’Albâtre le démontre après 20 ans de gestation et 8 millions d’euros d’investissement, sur l’équipement livré fin 2017 à Ocqueville et Saint-Riquier-ès-Plains (Seine-Maritime).

Pour concevoir son premier golf, l’agence d’architecture et de paysage HYL a d’abord cherché à mettre en valeur les trois composantes clés du paysage du pays de Cau : plateau, forêt et vallée. La coopération du mandataire de la maîtrise d’œuvre avec le spécialiste des golfs Alain Prat garantit l’articulation entre les deux clés du projet : la satisfaction des joueurs invités à se déployer sur 65 hectares, tout au long des 18 trous auxquels s’ajoutent les 9 trous du parcours compact et du Pitch & Putt ; l’ambition touristique de la communauté de communes de la Côte d’Albâtre, maître d’ouvrage de l’aménagement qui couvre une surface totale de 103 hectares.

Manifeste territorial

« Entre Dieppe et Etretat, la collectivité ambitionne de rejoindre les destinations les plus attractives pour les golfeurs normands », décrypte l’architecte Arnaud Yver (qui donne son Y à HYL, à côté du H de la paysagiste Pascale Hannetel). L’insertion de l’équipement sportif dans le territoire a conduit les mandataires à penser leur projet dans la continuité de la zone d’activités tertiaire voisine. Sur le plateau, la pièce d’eau centrale illustre la recherche de la multifonctionnalité et de l’économie : l’arrosage, la sécurité incendie et l’évocation des étangs du pays de Cau convergent dans le réservoir et la roselière, alimentés par un réseau de noues et fossés.

En contrepied au remembrement et à l’agriculture intensive qui ont mis à mal le patrimoine paysager et lessivé les sols, le golf réinterprète le parcellaire des traditionnels clos masure, tout en régulant les écoulements pluviaux. A cinq mois de la première Ryder Cup accueillie en France, l’équipement normand contribue à la transition écologique d’un sport longtemps décrié pour sa gourmandise en eau et en intrants : un thème à découvrir sur 7 pages, dans le dossier du prochain numéro de Paysage Actualités, à paraître mi-mai.

Commentaires

Le golf de la Côte d’Albâtre ressuscite le Clos Masure

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur