En direct

Le génie climatique reste à l’écart

Dossier réalisé par Pascal Poggi |  le 01/10/2008

Le marché de la domotique est tiré par les applications électriques : contrôle d’accès, éclairage, sonorisation, manœuvre des volets et stores, chauffage électrique. Les chaudières, les pompes à chaleur, la climatisation et la ventilation tardent à joindre le mouvement.

Personne ne s’équipe d’un système domotique pour piloter son chauffage. Même si elle a beaucoup augmenté depuis un an, l’énergie n’est pas encore jugée assez chère pour justifier un pilotage fin, pièce par pièce, en fonction de l’occupation, des conditions extérieures... Les motifs déclencheurs de l’achat de solutions domotiques sont, sans ordre particulier, la possibilité de sonoriser toutes les pièces de la maison à partir d’une seule source, de transporter les fichiers vidéos d’une pièce à l’autre, le contrôle d’accès, le pilotage de l’éclairage, la manœuvre des volets roulants [...]

Cet article est réservé aux abonnés Journal du Chauffage, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Cet article fait parti du dossier

Domotique

Commentaires

Le génie climatique reste à l’écart

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur