En direct

Le génie climatique attend la reprise
Logo Uniclima - © © Uniclima

Le génie climatique attend la reprise

Yannick Le Goff |  le 08/02/2017  |  NégoceEquipement

Un marché fortement pénalisé par l’attente de reprise dans le bâtiment, mais aussi le bas coût relatif des énergies fossiles. Tel est le bilan de l’année écoulé dressé par Uniclima, le syndicat du Génie climatique. Tour d’horizon des principaux marchés du secteur.

L’an dernier à la même époque, en se livrant au petit jeu des prévisions pour l’année à venir, Uniclima, le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques avait, compte tenu du fort lien de dépendance qui les unit aux marchés de l’immobilier et de la construction-rénovation, affiché une grande prudence. C’est donc sans grande surprise qu’à l’heure du bilan 2016, le syndicat a délivré un constat mitigé, en enregistrant notamment les conséquences de l’atonie de la rénovation. Certes, du côté du neuf, le marché de l’immobilier semble amorcer un redressement. Mais le positionnement en fin de processus de construction des industriels du Génie climatique ne leur permettra pas d’en profiter avant plusieurs mois... Enfin,  autre élément négatif, la grande stabilité voire la baisse des prix des énergies traditionnelles n’a œuvré ni en faveur du renouvellement des parcs installés, ni en faveur du déploiement des solutions de la chaleur renouvelable.

Chaudières gaz et fioul : +1 %. Une très forte baisse (-26%) des chaudières gaz et fioul classiques, compensé par le segment des chaudières à condensation (+15%), désormais trois fois plus important en volume avec 454 000 unités.

Chaudières Biomasse : -26 %. Avec un total de 8300 unités installées en 2016, les chaudières biomasse ont enregistré une baisse de 26%, supérieure à celle déjà enregistrée l’an dernier. Selon Uniclima, c’est la baisse du prix du fioul qui apparaît comme le premier facteur explicatif de ces deux années consécutives de recul. Les prix élevés de ces installations les empêchent de prendre de l'ampleur sur le marché.

Solaire thermique : -35 %. La surface totale de capteurs installés s’est établie en 2016 en recul de 35% à 65900 m². Une baisse comparable à celle déjà constatée en 2015. Là encore, le relativement faible coût des énergies fossiles explique pour une part les difficultés du solaire thermique. Plus globalement, cette solution prometteuse il y a une dizaine d'années a été largement supplantée par le chauffe-eau thermodynamique.

Pompes à chaleur Air / Air : +12 %. Les pompes à chaleur Air / Air constituent à la fois le segment le plus important et celui qui a enregistré la plus forte croissance. Elles ont même enregistré en 2016 un nouveau record de ventes (depuis 2007) à 447542 unités, sans doute grâce aux fortes chaleurs enregistrées cette année.

Rooftops : -12 %. Ces dernières années, les Rooftops avaient bénéficié du remplacement des machines fonctionnant au R22. Cette dynamique s’essouffle, et ce d’autant plus que le marché des constructions neuves a été loin d’être porteur. Un espoir pour 2017 : les bureaux d’études envisageraient de plus en plus cette solution, en remplacement des centrales de traitement d’air.

DRV : +18 %. Année record pour les DRV avec plus de 20600 groupes installés. Uniclima note toutefois une tendance à la réduction des puissances. Une évolution peut-être due aux effets de la RT 2012 ainsi qu’à l’évolution de l’offre des fabricants.

Chillers : -9 %. Avec 6116 machines installées, le marché s’est établi en 2016 à un niveau à peine supérieur à celui de 2013. Deux effets combinés expliquent ce recul : le choix de plus petits groupes froid, et le report de projets en grand tertiaire.

Centrales de traitement d’air : -5 %. Le cœur de gamme, soit les centrales de traitement d’air comprises entre 5000 et 15000 m3/heure, est resté relativement stable à -3%. A l’inverse, le segment des 15000 à 50000 m3/h a enregistré une croissance de 24% (981 installations).

Ventilation en logement individuel : +0,2 %. Le marché des caissons de ventilation simple flux dans l’habitat individuel est globalement stable. Le rebond attendu grâce à la reprise de la construction neuve ne devrait pas intervenir avant plusieurs mois.

Ventilation en collectif et tertiaire simple flux : +0,2 %. Le marché du collectif tertiaire est globalement stable. Uniclima souligne d’importants transferts de technologie, liés à l’application du règlement Ecoconception.

Commentaires

Le génie climatique attend la reprise

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur