En direct

Le géant du BTP saoudien Saudi Oger devrait mettre la clé sous la porte fin juin
Le futur centre financier « King Abdullah Financial District » à Riyadh (Arabie Saoudite) - © © DR

Le géant du BTP saoudien Saudi Oger devrait mettre la clé sous la porte fin juin

le 19/06/2017  |  InternationalEtatTravail

Des salariés et des sources proches du groupe de construction détenu par la famille du Premier ministre libanais Saad Hariri ont informé l'AFP de cette fermeture imminente. Des milliers d'employés, notamment étrangers, pourraient rester sur le carreau avec des mois de salaires impayés.

"Dans deux semaines, nous ne parlerons plus de Saudi Oger". Un ex-salarié de l'emblématique groupe de BTP saoudien, qui affirme attendre encore 39.000 euros de salaires impayés de Saudi Oger depuis juillet 2016, a affirmé vendredi 16 juin à l'AFP que la compagnie doit fermer fin juin.

"On a demandé aux employés de remettre leur lettre de fin de service. Ils ont été informés depuis un certain temps sur le fait qu'ils doivent quitter la compagnie d'ici la fin juin", a déclaré cet homme qui a uniquement voulu être cité avec son prénom, Robert. "Ils ont un contrat à Jeddah mais ils n'ont rien d'autre", a de son côté indiqué à l'AFP une source proche du dossier, assurant que la compagnie était quasiment sans activité.

Le ministère du Travail saoudien a de son côté indiqué dans un tweet qu'il s'occupait de "transférer 600 employés saoudiens de Saudi Oger vers d'autres entreprises" et tentait "de trouver une solution pour les autres", semblant accréditer la thèse d'une cessation prochaine des activités de la compagnie.

Saudi Oger a déjà licencié des milliers d'employés depuis que la baisse des cours du pétrole, principale recette de l'Arabie saoudite, a fait se réduire comme peau de chagrin les grands projets de construction dans le royaume.

Des milliers de salariés originaires d'Asie ont été contraints de rentrer chez eux avec des mois de salaires impayés. Le gouvernement saoudien a aidé certains d'entre eux à rentrer et à déposer plainte contre le groupe de construction.

En septembre dernier, 200 expatriés français de Saudi Oger avaient reçu du gouvernement saoudien l'équivalent de neuf mois de salaires impayés après des négociations directes entre Ryad et Paris.

Commentaires

Le géant du BTP saoudien Saudi Oger devrait mettre la clé sous la porte fin juin

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX