En direct

Le «G12», un groupement d’industriels du solaire pour peser sur le projet de loi sur la transition énergétique
Le "G12 du solaire" devant l'Assemblée nationale - © © DR

Le «G12», un groupement d’industriels du solaire pour peser sur le projet de loi sur la transition énergétique

le 18/06/2014  |  EntreprisesFrance entièreEnergies renouvelablesPetites et moyennes entreprises

12 dirigeants de PME française du domaine de l’énergie solaire ont annoncé le 18 juin se regrouper pour assurer une place au solaire dans le projet de loi sur la transition énergétique.

"Les 12" (Coruscant, Eco Delta, Exosun, Générale du Solaire, GreenYellow, Luxel, Neoen, Optimum Tracker, ProSolia, Quadran, Sillia et Solairedirect) se sont regroupés pour peser sur la future loi de programmation pour la transition énergétique.

Leur premier message est qu’il soit clairement inscrit dans la loi que le solaire représentera au moins 5 % du mix énergétique à l’horizon 2025, contre moins de 1 % aujourd’hui, ce qui représente un objectif de 25 GW de capacité solaire installée dans les 10 ans. Mais la principale demande formulée par le groupement concerne la mise en oeuvre des nouvelles orientations de la loi. « Concernant le mix énergétique nous sommes plutôt optimiste, a confié à Enerpresse Daniel Bure, président de la Générale du Solaire. Mais il faut absolument que la mise en oeuvre soit rapide. Depuis 2012 la filière souffre, les raccordements se sont écroulés à cause du manque de visibilité. » Le groupement des industriels français du solaire demande donc la mise en place de plans solaires avec des objectifs réévalués tous les cinq ans, et surtout « du volume via des appels d’offres réguliers, simples, transparents et portant sur de grands projets », a précisé M. Bure.

Alors que le marché mondial du PV est en plein essor, le marché français reste atone. « Or, si l’on veut se projeter et peser à l’international, nous avons besoin de nous appuyer sur un marché domestique sûr et prévisible, ce qui n’est malheureusement pas le cas », a regretté M. Bure. Le groupement des 12 industriels portera son message auprès des députés et des différentes commissions qui se pencheront sur le texte de loi.

Sitôt formé déjà déçu

Quelques heures après les annonces de Ségolène Royal (lire par ailleurs) les 12 se sont dit "très déçus par l’absence totale dans le projet de loi présenté par la ministre, d’engagements précis et chiffrés visant à promouvoir le développement de l’électricité photovoltaïque en France". Pour ces professionnels du solaire, "la communication de la ministre renvoie à un document de programmation pluriannuelle de l’énergie, sans qu’aucun engagement concret ne soit pris".

Commentaires

Le «G12», un groupement d’industriels du solaire pour peser sur le projet de loi sur la transition énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX