En direct

Le futur quartier Centre-Gare, avant-poste du Grand Paris

 Hervé Guénot |  le 24/01/2014  |  Collectivités localesGrand ParisTransportsSeine-et-MarneParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Grand Paris
Transports
Seine-et-Marne
Paris
Var
Valider
MELUN -

La physionomie du futur quartier Centre-Gare de Melun (Seine-et-Marne) se précise. Après des études de programmation qui viennent de se terminer (Groupe-6 et Urban’), le secteur de la gare de Melun va se transformer à moyen terme en un pôle multimodal doublé d’un quartier à dominante tertiaire (55 000 m² de surface de plancher). Avant-poste du Grand Paris, le projet est impulsé par la mise en service, en 2020, du T’Zen 2, bus à haut niveau de service en site propre, reliant le Carré Sénart (Lieusaint) à la gare de Melun.

25 minutes de Paris

« Avec des trains pour Paris en 25 minutes, il s’agit d’un vrai quartier vivant au pied de la gare incluant de nouvelles modalités de travail avec la réalisation d’un télécentre (télétravail) », explique Geneviève Varoqui, directeur général adjoint de la communauté d’agglomération Melun Val de Seine. Actuellement, la gare (24 000 voyageurs/jour) fonctionne mal (conflits entre voitures, piétons, bus). « Notre solution : structurer un pôle d’échanges en ordonnant les flux tout en fédérant ce nouveau quartier d’affaires à partir de la tour Gallieni située au droit de la gare », souligne Véra Broëz (Groupe-6).
Pour ordonner les flux, le projet propose deux niveaux. Le niveau ferroviaire, situé sur des remblais du XIX e siècle (plus de 5 mètres) où prennent place le T’Zen, les autobus, les piétons, les vélos, et où l’on aménage un grand parvis - 350 × 40 m - qui se raccroche à la gare ; le niveau historique, avenue Thiers, où se trouvent les voitures, les taxis, et les parkings.
Des terrains SNCF et RFF (4,5 ha) donnent de l’espace au projet (6 ha au total). Devant la gare, un cours urbain paysager se distribue en trois séquences où prennent place 3 000 m² de commerces. D’abord, le parvis avec le T’Zen, les piétons, la gare ; ensuite, la gare routière avec l’hôtel (4 500 m²), les bureaux (36 000 m²) ; enfin, autour d’un parc urbain, des logements (11 000 m²) qui donnent sur le « grand paysage » des coteaux de la Seine.

Deux phases

« Trois partis pris architecturaux différents seront pris sur ces trois séquences, les bureaux faisant écran à la voie ferrée. C’est un écoquartier avec une forte composante transports », précise Véra Broëz. Le calendrier se conçoit en deux phases : la première (2018-2020), avec l’arrivée du T’Zen 2, la construction de 20 000 m² de bureaux et de l’hôtel ; la seconde (2020-2025), avec 16 000 m² de bureaux, les logements et le parc urbain (200 × 50 m).

PHOTO - 771223.BR.jpg
PHOTO - 771223.BR.jpg - © architecture groupe-6
Fiche technique

Maître d’ouvrage : communauté d’agglomération Melun Val de Seine (mandataire), Aménagement 77 (études). Maître d’œuvre : Groupe-6 (mandataire) et Urban’. Aménageur : Val de Seine Aménagement. BET VRD : Verdi. BET Transports : Charré Conseils. BET Environnement : Cap-Terre.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur