En direct

Le futur palais des sports joue la polyvalence

le 27/03/2015  |  TechniqueBâtimentSport

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Bâtiment
Sport
Valider
Pays d’Aix -

Six mois après le lancement d’un marché en conception-réalisation, la communauté d’agglomération du Pays d’Aix, au travers de sa SPLA (Société publique locale d’aménagement) Pays d’Aix Territoires, a retenu, parmi quatre candidats (1), le groupement Fayat Bâtiment (mandataire) avec l’agence Auer-Weber, l’architecte Christophe Gulizzi, les bureaux d’études CTE et Artelia (avec aussi VRI, Serec, Kanju, Altian R2M, Axima, Ineo) pour le futur palais de sports multifonctionnel d’Aix-en-Provence. Implanté sur le site de Luynes-Trois Pigeons, le projet de 70 millions d’euros TTC (dont 50 millions d’euros HT pour les travaux) est attendu avec son pôle multimodal (1 200 places pour bus et véhicules légers) à l’été 2017.

« C’est la qualité architecturale du projet Fayat mais aussi sa fonctionnalité, la maîtrise de son coût d’investissement et d’exploitation qui ont emporté les suffrages du jury », précise Gérard Bramoulé, vice-président de la CPA et président de la SPLA Pays d’Aix Territoires. Ce « chaudron », dont la capacité d’accueil va varier de 6 000 à 8 500 places selon les configurations et les usages, sera avant tout un signal architectural en bordure de l’autoroute Aix-Marseille. « Il fallait donner une identité à cet équipement, en faire un point de repère. Un palais des sports n’est pas un gymnase agrandi ! Les façades ici disparaissent au profit d’une stratification de bandes dynamiques superposées, des rubans d’aluminium qui donnent ce statut de grand bâtiment public », détaille l’architecte Christophe Gulizzi.

Lancement des travaux début 2016.

A l’intérieur, l’équipement mise sur la fonctionnalité : la salle principale se décompose en une couronne basse et haute pouvant faire varier la configuration de 6 000 places (version handball) à 3 500 places (demi-jauge). Une tribune rétractable de 1 000 places permet de multiplier les possibilités d’utilisations, entre compétitions sportives et spectacles. Une salle annexe de 1 000 places, pour l’entraînement du club résident (le Pauc Handball), extensible à 2 000 places, vient prolonger la grande salle avec en trait d’union un espace VIP et les locaux d’administration du club. Des zones éclairées par de grands patios. « Ce projet va représenter 300 000 h de travail, mobiliser 450 personnes pendant dix-huit mois pour construire 20 000 m² de surface sur trois niveaux. Il est important pour Fayat Bâtiment car il nous positionne sur les marchés globaux, au même titre que les trois majors », souligne son président, Eric Ferrari. L’ouvrage, qui repose sur un socle béton avec un niveau zéro semi-enterré, va nécessiter pas moins de 4 000 ml de pieux et de fondations profondes du fait des caractéristiques du terrain. La superstructure combinera poteaux, poutres, noyaux en béton et acier pour la charpente et la toiture. Après une phase d’études détaillées, la mise au point et l’obtention du permis de construire, le lancement des travaux est prévu début 2016.

PHOTO - 840909.BR.jpg
PHOTO - 840909.BR.jpg - © VIZE-Ondrej Tomasek

(1) Les autres équipes étaient Eiffage Construction/Chaix et Morel, Léon Grosse/Ricciotti, et GTM Sud/Chabanne.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur