En direct

Le financement de la modernisation de la ligne Aix-Marseille est débloqué
La modernisation d’Aix-Marseille va nécessiter 180 millions d’euros d’investissements. Le chantier comportera notamment un doublement de la voie entre Luynes et Gardanne et la création d’une halte à Plan-de-Campagne. - © © SNCF Réseau

Le financement de la modernisation de la ligne Aix-Marseille est débloqué

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 08/06/2016  |  Bouches-du-RhôneAménagementArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Bouches-du-Rhône
Aménagement
Architecture
Valider

Principal projet ferroviaire du contrat de plan Etat-région en Paca (180 millions d’euros) et projet majeur de l’amélioration des transports dans la métropole Aix Marseille Provence, son financement vient d’être bouclé. L’effet Métropole et la participation du département ont permis de lever les obstacles.

«Aix-Marseille ne sera plus un train touristique. Fin 2021, nous allons pouvoir faire circuler quatre trains par heure soit 102 circulations quotidiennes sur cette ligne et desservir les pôles d’Aix, Gardanne, Simiane, Saint-Antoine et Marseille. Une halte sera également créée à Plan-de-Campagne. Nous visons un objectif de 15 000 voyageurs par jour» souligne le préfet de région Stéphane Bouillon. Grâce à l’accord de financement trouvé entre les partenaires (l’Etat, la région, le conseil départemental, la nouvelle Métropole Aix Marseille Provence et SNCF Réseau) lors du dernier comité de pilotage, le 3 juin, ce projet de modernisation ferroviaire, le principal du contrat de plan Etat-région en Paca, bien mal embarqué jusqu’à peu (retard sur le financement des études, pas de tour de table financier) est aujourd’hui remis en selle.

Les partenaires sont en effet tombés d’accord sur un plan de financement de l’infrastructure, et ce, alors même que la renégociation du contrat de plan n’est pas terminée. Ce plan prévoit 51,9 millions apportés par l’Etat, 46,71 millions par la région, 21,49 millions par le département, la même somme par la Métropole et 15,57 millions par SNCF Réseau. Pour la future halte de Plan-de-Campagne à créer (7 millions d’euros), l’Etat et la région verseront chacun 2,75 millions d’euros et la Métropole 1,5 million d’euros.

La métropole élabore son schéma des transports

«Le déblocage de ce projet s’explique par la mise en place de la Métropole et la prise de conscience des élus d’agir vite pour s’attaquer aux difficultés de déplacement. Le soutien du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, qui apporte 300 millions d’euros aux projets d’infrastructure du territoire, a également été déterminant. Ce projet va quand même permettre de supprimer 140 bus sur l’A7» analyse le préfet Stéphane Bouillon. «Ce projet est symbolique. C’est la première brique de notre projet métropolitain et l’acte fondateur d’une nouvelle organisation des transports. Dès le 13 juin, le conseil des maires de la Métropole va se saisir du dossier des transports et commencer l’élaboration de son propre schéma des transports. Car nous ne voulons pas nous en remettre simplement au Livre Blanc élaboré par l’Etat et la mission de préfiguration métropolitaine» ajoute Jean-Pierre Serrus, vice-président de la Métropole AMP, en charge des transports.

Enquête publique fin 2016 ou début 2017

Cet accord sur la modernisation d’Aix-Marseille va permettre de financer la fin des études (la phase projet) et de lancer l’enquête publique prévue à la fin 2016 ou au début 2017. Si tout se passe bien, les premiers travaux devraient démarrer en juin 2017 en gare d’Aix-en-Provence. «Nous avions réalisé un premier renouvellement en 2009 sur cette ligne. Il va falloir opérer à présent une modernisation complète des installations de la gare d’Aix, notamment la signalisation qui sera télécommandée depuis Marseille, intervenir sur les nombreux réseaux, rallonger les quais et renouveler la voie ferrée. Mais il faudra aussi mener à bien un doublement complexe de la voie entre Gardanne et Luynes» explique Jacques Frossard, le directeur territorial de SNCF Réseau. Ce chantier sur 3,5 km va notamment nécessiter d’attaquer la paroi rocheuse et de reconstituer un remblai avec un stockage hors site des matériaux. Le troisième volet de l’opération sera la création de la halte de Plan-de-Campagne. Des opérations contraignantes qui vont nécessiter d’interrompre les circulations ferroviaires sur cette ligne pendant les périodes estivales, lors des travaux.

Commentaires

Le financement de la modernisation de la ligne Aix-Marseille est débloqué

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur