Installateurs

Le DTU prend en compte la VMC double flux

Mots clés : Normalisation - Marquage CE - Ventilation

La nouvelle partie P1-1-4 du NF DTU 68.3 définit les règles de conception et de dimensionnement applicables aux installations de VMC double flux générale et permanente par balayage.

 

Publiée au 29 Avril 2017, la nouvelle partie P1-1-4 limitée à l’habitat individuel et collectif, vise les systèmes double flux insufflant exclusivement de l’air neuf. Ces systèmes sont constitués de caissons double flux et de réseaux aérauliques jusqu’aux bouches de prise d’air neuf et de rejet d’air vicié. Les règles de conception et d’installation des systèmes sont détaillées et des clauses types de spécifications de mise en oeuvre pour les travaux d’exécution sont proposées. Auparavant le DTU 68.3 était applicable aux seuls systèmes simple flux et pour le double flux les documents applicables sur une installation étaient limités aux publications RAGE (Règles de l’Art Grenelle Environnement) et aux guides de bonnes pratiques. Suite à la publication de cette nouvelle partie, le DTU a été modifié afin d’intégrer les exigences relatives à la VMC double flux, en particulier pour la partie P1-2 relative aux critères généraux de choix des matériaux et pour la partie P2 relative au cahier des clauses administratives spéciales types.

 

Contrôler la conformité de l’installation

 

Par ailleurs, le document est complété par six annexes, dont des règles de conception ou de pose pour la maintenance, comme l’accessibilité de l’intérieur du réseau aéraulique ou la limitation à 90° max de l’angle des coudes, ainsi que des exemples détaillés sur la mise en pratique du dimensionnement. Concernant les exigences sanitaires, les études montrent qu’une majorité d’installations ne sont pas conformes avec la réglementation en vigueur (Arrêté de mars 1982). La première étape est de respecter les dispositions techniques afin d’essayer d’être en conformité. Le DTU propose en outre que l’installateur auto-contrôle son installation à réception. Le rapport de mesures de débit ou de pression aux bouches est remis à la maîtrise d’ouvrage qui a de plus la latitude de commander un contrôle indépendant.

 

Focus

Limité au traditionnel

Le DTU consacre le traditionnel aussi le domaine d’application du DTU 68.3 est limité aux installations de VMC double flux par balayage avec soufflage dans les pièces principales et extraction conformément au § 6.3 de la Partie 1-1-1 du NF DTU 68.3. Du fait d’un retour d’expérience insuffisant, sont exclues du document les installations dont le marché est faible. Cette exclusion concerne les VMC individuelles double flux fonctionnant pièce par pièce de même que celles intégrant des fonctions de chauffage ou de refroidissement conduisant à un surdimensionnement.

Focus

Installation : Soigner le dimensionnement

En individuel, le calcul de dimensionnement n’étant pas obligatoire, une approche simplifiée est suffisante. Dans le cas de plus en plus fréquent d’un réseau d’insufflation en pieuvre, les différentes branches du réseau doivent avoir la même longueur à 20% près ou à défaut être à débit régulé.

En collectif, le calcul de dimensionnement est obligatoire. La perte de charge linéique moyenne est fixée à 1 Pa/mètre et les vitesses d’air limites dans chaque branche doivent être respectées. À noter qu’au lieu de se tenir à un débit à l’équilibre, le document conseille une légère dépression favorisant le balayage. L’écart peut aller jusqu’à 15% entre le débit d’air extrait et soufflé.

Focus

Acoustique : Une conception globale

Le niveau de pression acoustique normalisé LnAT du bruit engendré en position de débit minimal d’un équipement individuel ou collectif du bâtiment est fixé par l’Arrêté du 30 Juin 1999. Dans chaque logement, cette valeur ne doit pas dépasser 30 dB(A) dans les pièces principales et 35 dB(A) dans la cuisine. Dans les chambres, le DTU conseille de viser un niveau de 25 dB(A).

Le traitement acoustique est un art des détails avec des précautions à prendre pour absorber les vibrations des machines et pour les amenées d’air dans les pièces de vie. Pour des raisons acoustiques la vitesse de l’air ne doit pas excéder 6 m/s dans le réseau horizontal de collecte (ou rejet collectif ou prise d’air collective) et 5 m/s dans la partie verticale du conduit collectif.

 

Focus

Réseaux : Importance de l'étanchéité

Concernant l’étanchéité des réseaux, l’objectif est un taux maximal de fuites de base de 12%, que ce soit en collectif ou en Maison Individuelle. En respectant la mise en oeuvre décrite dans l’Annexe C du NF DTU et en imposant au minimum des accessoires à joints de classe C, le taux de fuites peut être réduit à 5%. Mais la valorisation de ces valeurs réelles dans le calcul RT demande de faire procéder à des mesures d’étanchéité par l’installateur.

Des critères assez stricts ont aussi été établis dans le cas d’une rénovation avec la réutilisation d’un réseau existant. L’enjeu est de ne pas dépasser 12% de taux de fuites, en particulier en soignant la connexion des réseaux.

 

Focus

Bouches : Règles de positionnement

Le DTU 63.3 ne traite que des installations auto-réglables. Mais les règles de positionnement des bouches d’extraction et de soufflage sont indiquées de manière générale et indépendante du type de bouches employées. La bouche doit être décalée à une certaine distance des angles de mur afin de pouvoir positionner correctement un cône de mesures de débit.

Autre chose le rejet d’air doit être espacé avec un minimum de 60 cm des ouvrants et prises d’air individuelles et de quatre mètres des prises d’air neuf collectives. Des précautions sont aussi à prendre concernant les équipements, comme le  poêle à bois qui doit être étanche ou la séparation entre le double flux et l’extraction de la hotte de cuisine.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X