En direct

Le développement durable entre en scène
PHOTO - 646926.BR.jpg - ©

Le développement durable entre en scène

Florent Lacas |  le 01/06/2012  |  EnvironnementParisFrance entièreHéraultSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Paris
France entière
Hérault
Santé
Technique
Valider

Le moniteur N° 4879 du 30 mai 1997

Les ingénieurs des villes de France ont profité de leurs 48 es journées nationales, qui s’achevaient le 30 mai 1997, à Montpellier, pour débattre sur le développement durable. Daniel Robequain, directeur général des services techniques de la ville-hôte, était interviewé à ce sujet dans « Le Moniteur ». « Le choix du développement durable comme thème principal a surpris, expliquait-il. Il y a un an et demi, ce sujet n’était pas à la mode. Pour nous, le développement durable est une action opiniâtre de chaque jour. Il ne s’agit pas d’opérations ponctuelles, comme lorsqu’on sacrifie à la mode avec des textes, telle la loi sur l’air, dont on sait qu’on ne les appliquera pas. » A l’époque, les problématiques liées à l’efficacité énergétique sont loin d’être au premier rang des préoccupations, sauf pour des raisons purement économiques : « Depuis 1985, un service de maîtrise travaille sur l’utilisation d’énergies nouvelles et renouvelables. Résultat : la Ville payait 9,3 millions de francs (1,4 million d’euros) par an à EDF en 1987 ; elle a payé 8,6 millions (1,3 million d’euros) en 1996, alors que son patrimoine a augmenté de 18 %. » La Ville de Montpellier défrichait le terrain sur cinq thèmes majeurs, dont certains toujours d’actualité : maîtrise de l’espace urbain et des paysages, écomobilité, maîtrise des ressources naturelles, éducation à l’environnement et indicateurs de l’environnement.

Les métalliers organisent « Metal Expo 98 »

En 1997, les différents partenaires de la filière métal prennent la décision, pour faire valoir les vertus de leur matériau de construction, d’organiser le congrès « Metal Expo 98 » l’année suivante. Plus de 120 exposants et 6 000 visiteurs sont attendus à La Défense, à Paris. Pour Jean-Claude Brandy, président de l’Union nationale des syndicats métalliers de France (UNSMF), cette initiative est l’occasion de donner une vitrine au secteur. « Il faut montrer que les métiers du métal sont dynamiques. La métallerie est l’une des rares corporations du bâtiment qui a maintenu son chiffre d’affaires annuel à peu près stable ces dernières années. » Par ailleurs, il semble que le métal puisse encore gagner des parts de marché. « Il représente 10 à 12 % des matériaux utilisés dans le second œuvre », rappelle Jean-Claude Brandy. En ligne de mire, un regroupement de corps de métier relativement proches : métalliers, échafaudeurs, fermeture et stores, miroitiers. « Les frontières entre les différents corps d’état s’estompent, estimait Pascale Tournier, journaliste au “ Moniteur . Le miroitier met souvent en œuvre les cadres métalliques. Le spécialiste en fermeture-stores travaille aussi la menuiserie métallique. Il faut créer un trait d’union entre toutes les entreprises du métal. »

Les termites renvoyés d’un lycée parisien

Depuis 1965, les termites menaçaient la structure des bâtiments du lycée Louis-le-Grand, à Paris. Trente ans plus tard, le traitement est entrepris. « Si l’on tue des termites en grand nombre, on ne les éradique pas : on les repousse en leur interdisant la pénétration dans un ouvrage, précisait Philippe Bruant, président d’Application Préservation Bois et Maçonneries. Le procédé technique consiste à protéger le bâtiment par des barrières chimiques dans les maçonneries. » Plus de 15 000 forages ont donc été effectués à intervalles de 20 cm sur les murs de façade et de sous-sol, avec placement d’injecteurs insecticides : le Fipronil de Rhône-Poulenc.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur