En direct

« Le déficit de logements pèse sur l'attractivité du territoire »
Entretien avec Jean-Marie Ebel, président de l’Observatoire immobilier d’habitat (OIH) des Alpes-Maritimes - © ROXANE PETITIER / LE MONITEUR

« Le déficit de logements pèse sur l'attractivité du territoire »

Propos recueillis par Gaëlle Cloarec |  le 28/09/2018  |  LogementAlpes-MaritimesFoncier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Alpes-Maritimes
Foncier
Valider

Alpes-Maritimes -

Entretien avec Jean-Marie Ebel,président de l'Observatoire immobilier d'habitat (OIH) des Alpes-Maritimes.

L'OIH fête ses 40 ans cette année. Dans quel but a-t-il été créé ?

La problématique du logement est un mal structurel dans les Alpes-Maritimes, car le foncier est rare et très contraint.

Il nous fallait donc engager une véritable démarche en faveur du logement des actifs allant au-delà de la simple observation statistique pour entreprendre des actions ciblées et pédagogiques envers les acteurs et les décideurs locaux. C'est pourquoi l'OIH est logé au sein même de la CCI à Nice. Le déficit de l'offre, qui génère une tension sur les prix, constitue un redoutable frein au développement économique. L'attractivité du territoire est aujourd'hui moins importante qu'elle l'a été dans le passé. Le logement y est grandement responsable.

Pourtant, les chiffres de 2017 montrent une situation favorable…

Conjoncturellement oui, les ventes ont progressé de 12 %, représentant près de 5 000 ventes, ce qui n'était plus arrivé depuis 1990. Dans le même temps, les mises en vente ont reculé de 4 points. Le marché reste donc en tension.

Sur le marché libre, les prix se situent à environ 5 500 euros/m² alors que le plafond en termes de capacité d'acquisition des ménages est à 4 500 euros/m².

Quelles sont les solutions ?

Il faut briser les freins pour produire plus et moins cher : libérer le foncier pour proposer plus de terrains à bâtir, réhabiliter la densité en zone urbaine, maîtriser les coûts en allégeant le poids de la réglementation et raccourcir les délais d'instruction et de traitement des recours. A ce jour, 2 500 logements sont bloqués au tribunal administratif, soit la moitié du besoin annuel du département.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur