En direct

Le défi Famille à énergie positive mobilise les citoyens sur leur consommation énergétique
Wattomètre - © © Timothée L'Angevin

Le défi Famille à énergie positive mobilise les citoyens sur leur consommation énergétique

Timothée L'Angevin |  le 05/11/2014  |  EnvironnementEnergieParisSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Performance énergétique
Environnement
Energie
Paris
Santé
Technique
Valider

Tous les ans, le défi Famille à énergie positive aide les particuliers à faire baisser leur facture énergétique d'au moins 8%. L'édition parisienne, pilotée par l'agence parisienne du climat, a été lancée mardi 4 novembre.

Baisser le chauffage de 1°C. Utiliser un gobelet pour se laver les dents. Dépoussiérer le radiateur du frigo. Une centaine de gestes simples et peu onéreux peuvent avoir de grandes conséquences sur la facture énergétique d'un foyer. Et même voir celle-ci se réduire de moitié. C'est le principe du défi "Familles à Energie Positive", dont l'édition parisienne a été lancée mardi 4 novembre à la maison des acteurs du Paris durable, dans le 3ème arrondissement de la capitale.

Cet évènement, créé il y a 9 ans dans plusieurs pays européens et piloté par l'association Prioriterre au niveau national, vise à mobiliser les particuliers sur leur consommation énergétique. Pendant quatre mois, de décembre à avril, ils se regroupent en équipe et doivent relever le défi de faire baisser leur facture de 8%, sur le chauffage, l'eau chaude, et les équipements domestiques. « Mais en moyenne, les familles font 20% d'économies, soit près de 200€ par an ! assure Anne Ged, directrice de l'agence parisienne du climat (APC), qui pilote l'édition parisienne. D'une manière ludique et conviviale, les participants apprennent les méthodes, les petits reflexes à avoir, pour faire des économies. »

Un défi que doit également relever la ville de Paris

L'année dernière, dans 110 territoires français, 7500 personnes se sont inscrites au programme, dont 70 à Paris. L'APC espère atteindre une centaine de personnes cette année. Le phénomène semble encore isolé, mais il commence peu à peu à prendre de l'ampleur et son utilité n'est pas à prouver. « Si, à Paris, 200 000 familles se prêtaient au jeu, on atteindrait l'objectif de réduction de l'empreinte énergétique que l'on s'est fixé à 2030, explique Yves Contassot, président de l'APC et conseiller de Paris. On économiserait l'équivalent de 210 000 tonnes de CO2. »

« La mairie de Paris a ce même défi de faire baisser sa facture énergétique, qui s'élève à 40 millions d'euros par an, insiste Celia Blauel, adjointe chargée de l'environnement, du développement durable, de l'eau, des canaux et du plan climat énergie territorial. Il nous faut un cadre global et tout le monde doit s'y mettre. »

Premières marches vers la rénovation énergétique

Certains participent pour la seconde fois, convaincus de l'utilité de la démarche. C'est le cas d'Annie Dulco, qui a fait baisser sa facture de 42% l'année dernière. « Au début, j'étais un peu sceptique, mais j'ai trouvé l'idée intéressante. Notamment, ces gestes simples d'utilisation de mousseurs pour diviser par deux la consommation d'eau. »

Pour d'autres, ces gestes constituent les premières marches vers la rénovation énergétique de leur logement. « Quand on voit les économies que l'on peut réaliser, imaginez si l'on isole notre logement, s'enthousiasme Corinne, une habitante du 18ème arrondissement de Paris. Mais maintenant, il faut convaincre la copropriété ! »

Commentaires

Le défi Famille à énergie positive mobilise les citoyens sur leur consommation énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur