En direct

Evénement

le défi est devant nous

Emmanuelle N’Haux |  le 09/12/2011  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Valider
Santé au travail -

Les pouvoirs publics durcissent le ton en matière de protection des travailleurs aux risques liés à l’amiante. Du comptage des fibres à la formation des salariés, d’importants changements interviendront dès 2012.

Interdit en France depuis 1997, l’amiante n’en finit plus de faire parler de lui. Première cause de cancers professionnels et de décès (hors accidents du travail), l’amiante reste très présent dans de nombreux bâtiments sous forme de calorifugeages et flocages, mais également dans d’autres produits (fibrociment) ou dans des liants. « Il faudra un siècle pour tout éradiquer, estime Dominique Payen, de l’OPPBTP. En matière d’amiante, les problèmes sont devant nous ! »

Depuis son interdiction et la prise de conscience de sa dangerosité, la réglementation n’a cessé d’évoluer avec pour objectif premier de protéger la santé des travailleurs, directement ou potentiellement exposés. Les évolutions réglementaires attendues au cours du premier semestre 2012 vont dans ce sens. Dans l’air depuis plus d’un an, elles ont surpris les professionnels par le calendrier de leur mise en œuvre et par les répercussions induites en termes de modes d’intervention et de protection des salariés. Le succès rencontré lors de la quinzaine de petits-déjeuners organisés par l’institut de formation Socotec témoigne de la préoccupation montante des entreprises sur les questions liées à l’amiante.

PHOTO - 605728.BR.jpg
PHOTO - 605728.BR.jpg - ©

80

C’est le nombre de kilos d’amiante par habitant présent en France actuellement.
(Source : rapport d’information n° 37 Sénat)

900 000

C’est l’estimation du nombre de salariés du bâtiment potentiellement exposés à l’amiante lors d’activités d’entretien ou de maintenance.
(Source : INRS-2007)

35 000

C’est l’estimation du nombre de décès par cancers dits de l’amiante (mésothéliomes pleuraux et certains cancers du poumon) en France dans les vingt prochaines années.
Les cancers de l’amiante restent la première cause de cancers professionnels en France, ainsi que la première cause de décès, hors accidents du travail.

2,1

milliards d’euros, c’est le coût annuel de l’indemnisation des pathologies liées à l’amiante.
(Source : Cnam-TS, Fiva)

Cet article fait partie du dossier

Amiante

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur