En direct

Le dédoublement de l’A9 en bonne voie

JEAN LELONG |  le 27/07/2012  |  HéraultCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hérault
Collectivités locales
Valider
MONTPELLIER -

Le projet de dédoublement de l’autoroute A 9 au sud de Montpellier, validé par le gouvernement en septembre 2011 après plusieurs années d’hésitations, entre aujourd’hui dans une phase opérationnelle. Les travaux préparatoires seront lancés en octobre. Ils concerneront les dévoiements de réseaux. ASF estime à 40 millions d’euros ce chantier préalable, qui comprend notamment des déplacements de lignes électriques à l’ouest de Montpellier et le déplacement d’une conduite de gaz à l’est.

Le chantier lui-même devrait démarrer mi-2013, pour une mise en service fin 2017. Le dédoublement vise à séparer physiquement le trafic de transit et la circulation locale, dont l’addition représente aujourd’hui un flux moyen de 105 000 véhicules/jour (dont 20 % de poids lourds), avec des pointes estivales à 170 000 véhicules/jour.
Le projet, qui porte sur 25 km entre Saint-Geniès-des-Mourgues et Fabrègues, prévoit deux types d’aménagement : la création d’une 2 × 3 voies de 12 km au droit de Montpellier, accolée à la future LGV ; un élargissement sur place aux deux extrémités. Sur ces deux tronçons (9 km à l’ouest, 4 km à l’est), l’autoroute sera portée de 2 × 3 à 4 × 3 voies, les six voies centrales étant affectées au trafic de transit, les six voies latérales aux déplacements locaux. « Ce réaménagement sera particulièrement complexe car réalisé sous circulation », précise Salvador Nunez, directeur de l’opération pour ASF.

Soixante ouvrages d’art

Le chantier nécessitera la construction de 60 ouvrages d’art. Le plus important, un viaduc de 600 mètres, enjambera le Lez et la Lironde. Le projet prévoit aussi l’effacement des barrières de péage sur l’A9b (transit). Deux barrières encadreront l’A 9a (desserte locale) : l’une à Baillargues, l’autre à Saint-Jean-de-Védas. L’opération nécessitera au total l’apport de 3 millions de mètres cubes de matériaux.

Fiche technique

Concédant : Etat. Maître d’ouvrage : ASF. Maître d’œuvre : Ingérop. Coût : 780 millions d’euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur