En direct

Le Crédit agricole prêt pour une vitrine plus verte
Des brise-soleil colorés orneront les façades du bâtiment, visibles depuis l’A51. - © R+4 ARCHITECTES

Le Crédit agricole prêt pour une vitrine plus verte

C. W. |  le 18/01/2019  |  Alpes-de-Haute-ProvenceProjetsDéveloppement durable

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Alpes-de-Haute-Provence
Architecture
Projets
Développement durable
Valider

Manosque -

 

Exit le siège des années 1970, trop grand et énergivore, du Crédit agricole Provence-Côte d'Azur, en périphérie de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Fin 2020, les 150 salariés de la banque intégreront un bâtiment flambant neuf répondant aux normes de confort actuelles. Le parking semi-enterré et la surface de plancher optimisée sont les deux atouts de ce projet conçu par le groupement conduit par R + 4 Architectes (Forcalquier, Alpes-de-Haute-Provence). Ils ont d'ailleurs fait la différence lors du concours.

Posé au bord d'une zone d'activités à l'entrée de Manosque, le bâtiment en R + 2, compact et carré, fera office de vitrine, comme le prévoit le cahier des charges. « Il sera en effet visible depuis l'autoroute A 51. A cet égard, les panneaux colorés et transparents de la façade sud-est, qui serviront de brise-soleil et révéleront le logo de la banque selon un angle de vue donné, nous ont particulièrement plu », affirme Henri Muller, responsable des grands projets immobiliers au Crédit agricole Provence-Côte-d'Azur.

Tendre vers un bâtiment passif. Respecter la démarche Bâtiments durables méditerranéens (BDM) était une autre contrainte fixée par la banque. Ciblant le niveau or (le plus élevé), la maîtrise d'œuvre s'est appliquée à valoriser les richesses du site : l'énergie du soleil via des panneaux photovoltaïques ; l'effet rafraîchissant de l'eau qui circule à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment dans des bassins ; et enfin, les galets du sol réemployés comme élément de soubassement de l'édifice. Pour tendre vers un bâtiment passif, elle a, par ailleurs, prévu une rue centrale qui fait office d'espace tampon. « Recouverte de sheds photovoltaïques bi-verre, elle a pour autres vertus de créer un filtre, d'amener de la lumière naturelle au cœur du projet mais aussi de créer une ventilation naturelle », précise l'architecte Alexis Breuil.

La banque espère déposer d'ici à la fin du mois le permis de construire. Six mois sont encore nécessaires pour affiner les aménagements intérieurs du bâtiment voulu évolutif. La consultation des entreprises pourra ensuite être lancée.

Maîtrise d'ouvrage : Crédit agricole.

Maîtrise d'œuvre : R + 4 Architectes (mandataire), Betrec Ingénierie (économiste), Venathec (acoustique), Adret (environnement), Bik & Book Design (graphisme, signalétique), HetR (paysagiste).

Surface : 3 500 m2 SP.

Coût : 6 M€ HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur