En direct

Le contrat "nouvelles embauches" séduit les artisans

Defawe Philippe |  le 13/10/2005  |  France entièreArtisansHygièneInnovationImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France entière
Artisans
Hygiène
Innovation
Immobilier
Technique
Valider

Près de la moitié (47%) des entrepreneurs de l'artisanat disent qu'ils ont désormais l'intention d'embaucher sous le contrat "nouvelles embauches", indique une enquête de l'APCM (Assemblée permanente des chambres de métiers).

Sur plus de 20.000 entrepreneurs qui ont été interrogés, 15% (soit 3.000 environ) ont répondu. "Les entreprises artisanales, de par leur nombre - 880.000 en janvier 2005- et la diversité de leurs activités, représentent un réservoir d'emploi particulièrement important", rappelle l'APCM.
"En ce qui concerne le contrat nouvelles embauches, l'accueil est très largement favorable car il permet de limiter les dégâts en cas de retournement conjoncturel", expliquent les artisans interrogés. Ce contrat nouvellement créé permet à l'employeur de licencier sans motif pendant une durée de 2 ans.

"Dans un contexte de difficulté à trouver des personnes qualifiées, les artisans voient également la possibilité d'embauche de personnel moins qualifié mais désireux de se former", ajoute l'étude.
"Cependant, une petite majorité des personnes interrogées précise que ce nouveau type de contrat ne leur permettra pas d'embaucher dans l'immédiat, le critère essentiel d'embauche étant le carnet de commandes", poursuit l'APCM.
"En ce qui concerne la simplification des formalités d'embauche, les entreprises artisanales considèrent que la mesure est certes positive, mais elles soulignent dans leur écrasante majorité que le principal frein à l'emploi reste le niveau trop élevé des charges sur les salaires", conclut-elle.

Les artisans estiment que la principale entrave à leur développement et donc à la création d'emploi résulte du niveau trop élevé des charges sur les salaires, puis des perspectives de marché, des procédures de licenciement, de la lourdeur des formalités et, de façon récurrente, la difficulté à trouver des salariés qualifiés, précise l'APCM.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur