En direct

Le Conseil de Paris adopte le projet concernant le stade Jean Bouin
- ©

Le Conseil de Paris adopte le projet concernant le stade Jean Bouin

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 18/12/2007  |  ArchitectureRéalisationsParis

Le Conseil de Paris a adopté mardi le principe de démolition et de reconstruction du stade Jean Bouin (Paris XVIe) qui doit permettre au Stade français, champion de France de rugby en titre, de disposer d'une enceinte de 20.000 places.
La délibération a été adoptée par les élus PS, PCF, une majorité d'élus Verts et le Modem. L'UMP et le Nouveau centre ont voté contre.
Le projet coûtera 86 millions d'euros à la ville de Paris, qui le financera seul.
Selon Pascal Cherki (PS), adjoint au maire chargé des sports, les travaux de Jean Bouin ne commenceront pas avant l'aménagement de l'hippodrome d'Auteuil.
Auteuil va accueillir plusieurs équipements sportifs, dont une piste d'athlétisme utilisée par 2.700 scolaires et un terrain de hockey sur gazon, supprimés à Jean Bouin, selon une autre délibération adoptée par le conseil de Paris.

Les travaux à l'hippodrome coûteront 24 millions d'euros, dont 10 millions pour les aménagements paysagers.
La fin des travaux à Auteuil et le début de ceux de Jean Bouin doivent intervenir "mi-2010", a indiqué à la presse M. Cherki.
La capacité actuelle du stade Jean Bouin pour le rugby est de 10.475 places, dont un peu moins de 8.000 assises.
Le projet de reconstruction prévoit un parking souterrain de 500 places, une "maison du rugby" et des "locaux d'activités économiques" rapportant entre 2 et 3 millions d'euros par an à la ville, selon M. Cherki. La durée d'amortissement prévue est de "25 à 35 ans".
Au cours des débats, M. Cherki a assuré "qu'il n'y aura pas de concerts".
Marielle de Sarnez (Modem) a qualifié le projet de "bon investissement", soulignant que le rugby véhiculait des "valeurs intéressantes".

"Il faut faire un stade décent", a déclaré Jean Wuillermoz (PCF).
Claude Goasguen (UMP) s'est au contraire vivement opposé. "On va dépenser 100 millions au détriment des sportifs, scolaires, universitaires pour 10 matches par an", a-t-il dit, les grandes rencontres du Stade Français ayant lieu au Stade de France.
"Faudra-t-il qu'on donne des enclaves de plus en plus nombreuses au sport spectacle au détriment du bois de Boulogne, qu'on morcelle par disciplines sportives?", s'est-il interrogé.
Dans un communiqué, le collectif pour la défense du stade Jean Bouin a estimé que "l'implication personnelle du maire de Paris Bertrand Delanoë pendant une période de marchandages préélectoraux a été déterminante".

AFP

Commentaires

Le Conseil de Paris adopte le projet concernant le stade Jean Bouin

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur