En direct

Le complexe sportif de Massy lance un défi à son environnement
Le complexe sportif de Massy (Essonne) conçu par l’architecte Christophe Gulizzi. - © © Mathieu Ducros

Le complexe sportif de Massy lance un défi à son environnement

MARGOT GUISLAIN |  le 27/03/2014  |  EssonneArchitectureBâtimentSportTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Essonne
Architecture
Bâtiment
Sport
Technique
Valider

Conçu par l’architecte Christophe Gulizzi, le complexe sportif de Massy (Essonne) affirme son unicité dans l’environnement standardisé du nouveau quartier Atlantis.

Le ruban de béton blanc satiné qui enrobe le nouveau complexe sportif de Massy (Essonne) provoque « une confrontation entre la médiocrité architecturale issue de la spéculation immobilière et la force de l’institution publique », souligne d’entrée de jeu l’architecte Christophe Gulizzi. Voilà qui est dit pour décrire la situation de ce bâtiment cerné d’immeubles standardisés de logements et de bureaux - encore en chantier ou bien à peine livrés - du quartier Atlantis. « Un horizon fermé, sans plaisir », ajoute cet architecte marseillais, dont la formation initiale d’ébéniste peut expliquer l’aspect de cet édifice qui semble, au contraire de son environnement, façonné à la main.

Une mise en œuvre proche de l’artisanat

« Le béton doit montrer le savoir-faire de ceux qui le mettent en œuvre », affirme l’architecte. Sans exception, à l’extérieur comme à l’intérieur, chaque angle est arrondi. Le béton se plisse en façade. La finition de l’enveloppe est satinée, comme un meuble vernis. Les ouvertures trapézoïdales apparaissent comme des entailles patiemment réalisées. L’escalier du hall qui se développe dans la double hauteur forme une succession de vagues irrégulières. « Les coffrages étaient le vrai sujet du chantier », explique Antoine Janicot, directeur régional de l’entreprise ETPO : à facettes inclinées pour former une grande pliure en façade, diversement cintrés pour réaliser l’escalier du hall, et de grande hauteur (douze mètres en moyenne) pour que la surface des murs soit la plus lisse possible.

Sculpter la lumière

A l’intérieur, c’est la lumière naturelle qui est sculptée. Elle rentre par le patio, génère de grandes ombres obliques quand le soleil est au plus haut, et pénètre dans la salle omnisport et celle de gymnastique, où elle est complétée par une ouverture zénithale. Au final, de tout l’environnement du bâtiment, seuls la lumière naturelle et les usagers sont invités à pénétrer.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Massy

Maîtrise d’ouvrage déléguée : Semmassy

Maîtrise d’œuvre : Christophe Gulizzi Architecte

Entreprise générale : ETPO

Surface : 3 620 m² shon

Coût des travaux : 5,936 millions d’euros HT

Commentaires

Le complexe sportif de Massy lance un défi à son environnement

Votre e-mail ne sera pas publié

nounou

02/10/2018 15h:45

>>

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur