Industrie/Négoce Négoce Bois

Le Commerce du Bois planche sur l’avenir de la distribution

Mots clés : Bois - Distribution

L’association Le Commerce du Bois, réunie en assemblée générale vendredi 6 juin, a réaffirmé la pertinence de l’approche qualitative portée par son réseau Expert Relais Bois.

Organisée le 6 juin dans le cadre du Carrefour international à Nantes, l’assemblée générale annuelle de l’association Le Commerce du Bois (LCB) a été l’occasion de réaffirmer plusieurs axes forts de l’organisation depuis plusieurs années. Le premier concerne la politique d’achat et de vente responsable. Un an après l’entrée en vigueur du  Règlement bois de l’Union Européenne, l’association dit « attendre toujours un cadre clair, au niveau européen comme national » et défend, dans cette attente, son modèle collectif de diligence raisonnée. LCB adresse également un satisfecit à son réseau de négoces spécialisés Expert Relais Bois (environ 250 points de vente) considéré comme « une vitrine importante pour les campagnes de communication nationales de filière ». C’est notamment le cas pour la campagne actuelle Résolument Bois, dédiée à la transition énergétique.

Autre dossier abordé, la place du bois dans la construction. Le président du Commerce du Bois, Sébastien Levenez, a pointé les axes de progression de la filière : avenir du produit bois avec ses solutions techniques innovantes, avenir des métiers avec la conférence du jour et avenir de la filière, capable de se mobiliser autour du matériau. « Oui au bois. Mais oui à tout le bois, sans différenciation d’essences ou d’origine, pour répondre efficacement aux besoins des marchés face aux autres matériaux de construction », a insisté le dirigeant. Un discours qui a tout d’une réponse à la récente campagne « Préférez le bois français » initiée quelques jours plus tôt par la Fédération nationale du bois (FNB), l’Association pour l’expansion et la valorisation des Pins français (APEP), l’Association pour la promotion des emplois du chêne français (APECF – Feuillus de France) et France Douglas (voir notre article complet).

 

Le Cross Canal va s’imposer, mais l’e-commerce rester marginal

 

L’assemblée générale s’est également penché sur l’avenir de la distribution, avec une conférence dédiée au commerce BtoB à l’horizon 2020. Jean-François Kleinpoort, directeur Digital de l’agence de conseil Dia-Mart, a pointé plusieurs faits marquants: apparition d’une mixité pro/particuliers au sein des Négoces et des GSB ; importance de la proximité géographique des enseignes avec leur clientèle, mais aussi le rôle clé de l’humain, facteur de succès d’une vente BtoB et relais d’image pour la marque ; apparition de nouveaux programmes de fidélité et services proches des techniques utilisées dans la grande distribution ; concept marchand et offre produit du négoce devant impérativement évoluer pour tenir compte des codes marketing pour être efficaces, tout en respectant leur identité et la dimension professionnelle qui leur est propre.

La présentation de Dia-Mart s’est ensuite attachée à développer l’importance du Cross Canal pour le secteur des matériaux. A partir de chiffres du marché et exemples tirés des principales enseignes elle a montré que, bien qu’une évolution vers le web soit essentielle pour une marque ou un distributeur, celle-ci doit se faire de façon raisonnée et différenciante… et de conclure que pour cette activité bois et ce type d’achat matériaux, la part du e-commerce ne devrait pas dépasser les 4 à 5 % du marché en 2020.

Focus

Conseil d'administration: retour de Thierry Bergerault

L’assemblée générale du Commerce du Bois a été l’occasion de renouveler les instances dirigeantes de l’association. Trois personnalités font leur apparition au sein du conseil d’administration: Christophe Chausson pour Accueil Négoce Bois, Franck Santos pour Tradelink et Thierry Bergerault pour Protac. L’association reste présidée par Sébastien Levenez (Metsä Wood) assisté de quatre vice-présidents: Marc Chambost (Chambost SA), Olivier Mercadal (DMBP – Dispano), Francis Rougier (Groupe Rougier) et Philippe Lalliard (Lalliard Industrie) qui assure aussi la fonction de trésorier.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X